Angelina Jolie avec ses enfants : sortie complice à New York, Brad Pitt contre-attaque face aux accusations

Angelina Jolie avec ses enfants : sortie complice à New York, Brad Pitt contre-attaque face aux accusationsAngelina Jolie fait du shopping avec ses enfants Zahara et Maddox à New York. © BestImage

, publié le 5 octobre 2022

Mardi 4 octobre, Angelina Jolie a été photographiée dans les rues de New-York en train de faire du shopping avec ses enfants Zahara et Maddox. Une virée sympathique en famille, alors que l'actrice vient d'accuser Brad Pitt d'avoir "étranglé" un de leurs enfants lors d'une dispute.

Mardi 4 octobre, Angelina Jolie était de sortie sous une pluie battante avec ses enfants Zahara et Maddox dans les rues de New-York à l'occasion d'une séance shopping. Une sortie effectuée dans un contexte tendu puisqu'il a été révélé que l'actrice américaine accuse son ex-mari Brad Pitt d'avoir violenté deux de leurs enfants lors d'une dispute survenue à bord d'un jet privé en 2016, d'après des documents judiciaires qui ont fuité mardi aux Etats-Unis.

En effet, dans ces documents elle détaille une violente altercation avec son ex-époux lors d'un vol entre la Californie et la France en septembre 2016. L'acteur de 58 ans aurait alors "étranglé un des enfants et frappé un autre" avant "d'attraper Angeline Jolie par la tête et la secouer" puis de "la pousser contre la paroi des toilettes", où la dispute avait démarré. Lors de cette altercation, Brad Pitt aurait reproché à sa femme d'être "trop obséquieuse" avec leurs enfants Maddox, Pax, Zahara, Shiloh et les jumeaux Knox et Vivienne.

Une agression démentie par Brad Pitt

Il aurait notamment "déversé de la bière" sur elle et "de la bière et du vin rouge sur les enfants", avant que l'un d'entre eux ne défende "verbalement" sa mère après que l'acteur de Fight Club en soit venu aux mains avec l'actrice. Brad Pitt se serait alors "précipité vers son propre enfant" avant de "l'attraper par-derrière pour l'arrêter". Les enfants se seraient alors "interposés" dans cette dispute avant que l'acteur n'étrangle l'un d'entre eux et ne frappe un autre au visage. Certains "lui demandaient d'arrêter", d'autres "pleuraient".

L'enquête menée par les autorités fédérales n'a débouché sur aucune poursuite après cette dispute. Un représentant de Brad Pitt a qualifié toutes les accusations d'Angelina Jolie de "totalement fausses". De son côté, l'actrice américaine aurait déposé aux autorités fédérales des photos des ecchymoses qu'elle aurait eues à la suite de l'attaque présumée de la star de Fury. Pour rappel, les deux stars hollywoodiennes se sont séparées en 2016 avant que leur procédure de divorce ne s'enlise depuis dans de longues batailles judiciaires, concernant notamment la garde de leurs enfants mais aussi la vente de leur domaine viticole dans le sud de la France. La guerre est loin d'être terminée...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.