André Dussollier : il se confie sur sa relation difficile avec ses parents

André Dussollier : il se confie sur sa relation difficile avec ses parents
André Dussollier au photocall du film "Tout s'est bien passé", lors du 74e Festival de Cannes, le 8 juillet 2021.

Actuellement en promotion pour le film "Tout s'est bien passé", André Dussollier était l'invité du plateau de C à vous, le 21 septembre 2021. Interviewé par Anne-Elisabeth Lemoine, l'acteur est revenu sur son enfance difficile.

Dans le film de François Ozon, "Tout s'est bien passé ", sorti en salle le 22 septembre, André Dussollier incarne aux côtés de Sophie Marceau un père qui demande à ses filles de l'aider à mourir ; un rôle de patriarche mal aimant, que l'acteur confiait récemment avoir adoré jouer. Invité sur le plateau de C à vous, l'animatrice Anne-Elisabeth Lemoine en a profité pour échanger avec l'acteur de 75 ans sur ses propres rapports avec ses parents.

Refus d'aller à la messe et piétinage de pantalon

Face à l'acteur, Anne-Elisabeth Lemoine résume d'emblée une relation plutôt difficile : "Une enfance entre un père sévère qui vous rêvait sous-préfet ou pire pharmacien, une mère plutôt silencieuse. Et j'aime vos premiers actes de rébellion : refus d'aller à la messe à 18 ans. Et une fois arrivé à Paris, étudiant, vous piétinez le pantalon que vous étiez censé plier correctement le soir, à votre habitude." Destiné au départ à l'enseignement, André Dussollier explique avoir eu du mal à s'extirper de l'éducation qu'il avait reçue, ce en quoi son métier de comédien l'a beaucoup aidé. "Ça commence avec des petits actes comme ça ridicules, un peu anodins, d'adolescent. Mais quand on est bien éduqué, on met du temps peut-être à sortir... Et les rôles que l'on joue, aident à ça.", a-t-il affirmé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.