Amélie Nothomb : son message d'espoir sur l'anorexie

Amélie Nothomb : son message d'espoir sur l'anorexie
Amélie Nothomb au salon du livre à Paris, le 16 mars 2019.

Amélie Nothomb sort aujourd'hui son trentième roman. Pour célébrer cette occasion, et alors qu'elle est habituellement discrète sur sa vie privée, la romancière belge s'est confiée à Paris Match, le 17 août 2022, sur ses troubles alimentaires passés.

Bien connue des lecteurs du monde entier pour ses romans "Hygiène de l'assassin", "Les Catilinaires" ou encore "Métaphysique des tubes", la très prolifique et éclectiqueAmélie Nothomb a également habituée ses lecteurs à une certaine dimension introspective.

"Je suis la preuve qu'on peut guérir à 100% de l'anorexie"

En effet, l'autrice avait auparavant évoqué sa vie au Japon de manière semi-biographique, d'abord dans son best-seller, "Stupeur et tremblements", puis dans "Ni d'Ève ni d'Adam" qui abordait sa relation avec un jeune tokyoïte. Dans "Le livre des soeurs", son tout dernier roman en date, c'est un autre sujet très personnel que la Belge a choisi d'évoquer : l'anorexie. Une maladie dont souffre le personnage principal mais qui a également affecté la romancière, comme elle le révèle dans les colonnes de Paris Match : "J'ai moi-même souffert de cette maladie. Durant mon adolescence, la nourriture était devenue une inquiétante étrangeté."

Si aujourd'hui Amélie Nothomb reçoit de nombreux messages de ses lecteurs en lien avec l'anorexie, celle qui est très proche de ses fans dit vouloir apporter un message d'espoir : "J'aimerais les aider, mais je n'ai pas les clefs. Le seul message d'espoir que je peux leur envoyer : je suis la preuve qu'on peut guérir à 100% de l'anorexie. Quand j'avais 15 ans, j'aurais tout donné pour que quelqu'un vienne me dire qu'on peut s'en sortir."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.