Alexia Laroche-Joubert dyslexique : elle évoque ses difficultés scolaires

Alexia Laroche-Joubert dyslexique : elle évoque ses difficultés scolaires
Alexia Laroche-Joubert dans le village des people du Tournoi de Roland-Garros à Paris, le 9 juin 2019.

Aujourd'hui femme de pouvoir et d'influence dans le monde de la télévision, Alexia Laroche-Joubert a pourtant vécu une enfance très compliquée sur le plan scolaire. Invitée à se confier dans le podcast Pause le 9 février 2022, la productrice est revenue sur cette période traumatisante pour elle en raison de ses nombreux troubles du langage.

Alexia Laroche-Joubert revient de loin. Atteinte de nombreux troubles, elle a passé une scolarité chaotique et a dû consulter de nombreux professionnels afin de mettre des mots sur sa situation. Lors d'un entretien accordé à Alexandre Mars dans le cadre du podcast Pause, la présidente du comité Miss France a ainsi évoqué une enfance traumatisante. "J'étais multi dys. J'avais plein de d : dyslexique, dysorthographique... Il faut se remettre à l'époque, déjà on ne diagnostiquait pas ça tôt. Moi, j'ai été diagnostiquée très tard, donc en fin de compte, je me suis heurtée à une totale incompréhension, notamment de mes parents, parce que ma mère était très brillante. (...) Et ça a été plus qu'une difficulté, ça a été l'un des drames de ma vie", a-t-elle expliqué.

"J'ai appris à lire et à écrire à 11 ans"

Ainsi freinée par ces troubles du langage, Alexia Laroche-Joubert n'apprend à lire et à écrire que très tardivement. "J'ai appris à lire et à écrire à 11 ans. Quand je suis rentrée en sixième, je savais juste écrire mon nom de famille. Et grâce à maman, qui avait beaucoup d'humour, je savais écrire orthographe !", s'est-elle souvenue avec une pointe d'humour. Traitée de "nulle" par tous ses professeurs, la jeune fille subit un traumatisme qui la suit jusque dans sa vie d'adulte. "Je me souviens un jour, je me retrouve chez un pédopsy avec ma fille, suite à la mort de son père, et la femme me pose une question débile en me disant : 'Comment ça s'est passé pour vous l'école ?'. Et là je m'effondre en larmes. Un torrent de larmes, parce que ça a été un traumatisme...", explique-t-elle.

Une situation délicate qui ne l'a pourtant pas empêché de décrocher son BAC, de poursuivre ses études et de devenir l'une des productrices les plus prolifiques de la télévision française !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.