Alexandre Astier va-t-il suivre l'élection présidentielle ? Sa réponse cash

Alexandre Astier va-t-il suivre l'élection présidentielle ? Sa réponse cash
Alexandre Astier à la projection d'"Asterix - Le Secret de la Potion Magique" au Cinéma UGC Normandie à Paris, le 2 décembre 2018.

Invité lors de la rentrée de Quotidien sur TMC, Alexandre Astier s'est exprimé au sujet des élections présidentielles prévues pour 2022. L'acteur et réalisateur a alors avoué qu'il n'était pas client de la communication politique. Retour sur ses déclarations.

Grâce à "Kaamelott - Premier volet", Alexandre Astier a battu un record. En effet, son film est celui qui a enregistré le plus d'entrées en France depuis le début de la pandémie mondiale. Pour discuter de son actualité auprès de Yann Barthès, celui qui interprète le Roi Arthur était sur le plateau de l'émission de TMC, Quotidien, ce 30 août 2021. Interrogé au sujet des élections présidentielles imminentes, l'acteur et cinéaste de 47 ans a partagé son intéressante vision des choses.

"En général ça me rend assez triste, j'ai du mal"

"Je ne suis pas ces trucs-là de près. En général ça me rend assez triste, j'ai du mal", a-t-il commencé au sujet des élections. Il développe ensuite sa réflexion ainsi : "J'ai du mal justement avec la com' politique. Je crois qu'il y a beaucoup de gens qui vont voter pour celui qui a gagné le capital sympathie. Moi je serais très heureux avec une politique où les gars ont le droit de dire ce qu'ils vont faire dans un petit cahier bleu à cinq pages, le même cahier pour tout le monde. Ils n'ont pas le droit de parler. On lit ce qu'il y a dedans et on choisit."

Son discours qui suscite dans un premier temps quelques rires du public se révèle plutôt pertinent d'après Yann Barthès. Alexandre Astier conclut alors : "En tout cas, tant que ça ne sera pas ça pour moi, il y a un truc qui est plutôt de l'ordre de nos métiers à nous, de séduire. Il ne peut pas y avoir de séduction en politique. Là ça devient vulgaire. Nous on a le droit, mais eux je ne crois pas."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.