Adriana Karembeu évoque ses fausses couches : "Tomber enceinte était un miracle"

Adriana Karembeu évoque ses fausses couches : "Tomber enceinte était un miracle"
Adriana Karembeu lors de la cérémonie de clôture du 61e Festival de Télévision de Monte Carlo, le 21 juin 2022.

Son premier bébé, Adriana Karembeu l'a attendu pendant de longues années. Désireuse de fonder une famille sur le tard, la mannequin a eu beaucoup de mal à tomber enceinte. Dans une interview accordée à Femme Actuelle et publiée ce mercredi 13 juillet 2022, la belle blonde a évoqué son parcours, jalonné par de nombreuses fausses couches...

Depuis bientôt 4 ans, Adriana Karembeu et son époux Aram Ohanian sont sur un petit nuage. Parents d'une petite Nina, née en août 2018, les deux tourtereaux nagent dans le bonheur. Pourtant, cette parentalité inespérée est le résultat d'un très long parcours du combattant. En 2016, la mannequin annonçait publiquement avoir fait une fausse couche. Un drame malheureusement loin d'être isolé, comme elle l'a raconté dans les colonnes de Femme Actuelle. "Je n'ai pas fait qu'une fausse couche, j'en ai fait plusieurs. Il y a des femmes qui tombent enceintes facilement, d'autres qui décident d'avoir un enfant plus tard et pour qui c'est moins facile...", a-t-elle expliqué.

"Le chemin a été horriblement compliqué"

Pour l'acolyte de Michel Cymès, le parcours vers la maternité a été très mouvementé et a laissé de nombreuses traces. "Je savais que tomber enceinte après 40 ans, ce serait compliqué. Je priais juste que cela arrive. Le chemin a été horriblement compliqué, psychologiquement et physiquement. Je considère que tomber enceinte était un miracle", a-t-elle déclaré.

Aujourd'hui enfin maman, la belle Slovaque de 50 ans ne compte pas relancer le processus pour avoir un second enfant. "Il faut comprendre la nature, qui est bien faite. On ne peut pas avoir un enfant quand on veut, ni quand on est très âgé. Je ne pourrais pas l'accompagner dans sa vie et ça, c'est un problème. Aujourd'hui j'ai un enfant, je suis tellement heureuse. Je ne peux pas vous dire dans quel état je serais si je ne l'avais pas eue...", a-t-elle conclu avec émotion.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.