Adèle amoureuse : elle se confie sur son nouveau chéri Paul Rich

Adèle amoureuse : elle se confie sur son nouveau chéri Paul Rich
Adele lors de la 59ème cérémonie annuelle des Grammy Awards à Los Angeles, le 12 février 2017.

Se faisant plus rare dans les médias et le monde de la musique depuis quelques années, la chanteuse britannique Adele s'apprête à faire son grand retour avec un nouveau titre qui devrait sortir le 15 octobre 2021. À l'occasion de son come-back tant attendu par les fans, la chanteuse a posé en couverture de deux éditions de Vogue et a accepté de se livrer sur son nouveau compagnon au cours d'une interview.

D'ordinaire très discrète sur sa vie privée, Adele a choisi de faire une exception pour déclarer sa flamme à son nouveau compagnon, l'agent sportif américain Paul Rich. En couple depuis quelques mois, les deux tourtereaux ont officialisé leur relation, avec beaucoup de pudeur, le 19 septembre dernier sur Instagram. Désormais, l'interprète de Skyfall n'a plus peur d'exprimer ses sentiments. "Oui, nous sommes ensemble et nous sommes très heureux", a-t-elle assuré dans les pages du magazine British Vogue.

"Il est super !"

Avec ses amours précédents, Adele a eu son lot de peines et de tracas. Durant son mariage avec Simon Konecki, le père de son fils Angelo, la chanteuse a vécu une relation compliquée qui a mené à un divorce douloureux, notamment à cause de la pression médiatique qui s'est révélée insupportable pour son ex-compagnon. "Cette fois c'est différent parce que cela ne le dérange pas. Normalement, je pense que ça me fait peur parce que c'est très émasculant. Vraiment émasculant (...). Je suis sortie avec d'autres avant Rich, mais ils détestaient ça. Ils trouvaient cela stressant d'être dehors ou vu avec moi. Paul, lui, n'est pas du tout énervé par ça. Il est super ! Il est tellement drôle et il est si intelligent, vous savez...", a-t-elle assuré.

Désormais perchée sur son petit nuage, la chanteuse vit son amour au grand jour. "Je ne me sens pas anxieuse, nerveuse ou épuisée. C'est tout le contraire. C'est fou (...). Je suis une mère divorcée de 33 ans, mère d'un fils, qui est en fait responsable. La dernière chose dont j'ai besoin, c'est de quelqu'un qui ne sait pas où il est, ni ce qu'il veut. Je sais ce que je veux. Et je sais vraiment ce que je ne veux pas", a-t-elle conclu pour Vogue US. Voilà qui a le mérite d'être clair !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.