Yves Calvi : comment sa carrière a pris le pas sur sa vie personnelle

Yves Calvi : comment sa carrière a pris le pas sur sa vie personnelle
Yves Calvi assiste à la 21e cérémonie des Lauriers de la Radio et de la Télévision à l'Hôtel de Ville de Paris, le 8 février 2016.

Visage et voix incontournable du paysage audiovisuel français, Yves Calvi s'affiche sur nos petits écrans depuis près de 35 ans maintenant. Présent aussi bien à la télévision qu'à la radio, le journaliste a un emploi du temps bien chargé qui l'empêche de passer du temps avec sa famille. Mais loin d'en être frustré, l'animateur semble même se réjouir d'être autant plébiscité.

Bien qu'il soit tous les jours aux commandes de la matinale sur RTL, et ce depuis 2010, Yves Calvi est également un grand homme de télévision. Connu pour ses nombreuses interviews politiques, l'animateur est un passionné qui s'investit corps et âme dans son métier, quitte à délaisser quelque peu sa famille et ses amis. Interrogé par le magazine Paris Match en ce début septembre 2021, il s'est confié sur sa carrière et comment cette dernière s'est d'ailleurs faite au détriment de sa vie personnelle. "Je ne fais rien d'autre que ça... Je ne sors pas en semaine, je fais une heure de sport par jour, je ne bois pas d'alcool. On peut le dire, ma carrière s'est faite au détriment de ma famille et de mes amis...", a-t-il expliqué dans les colonnes du magazine.

"Je crois qu'on sera obligé de me mettre à la porte"

Si la plupart des gens pourraient trouver cet emploi du temps trop envahissant, cela ne semble pas être le cas de Yves Calvi. Toujours en quête de nouveaux projets et défis, l'animateur se réjouit d'être, encore à 62 ans, autant demandé par les chaînes de télévision et les stations radio. "J'aime ce que je fais. Je suis fier qu'on m'entende et qu'on me voie. Parce que oui, les présentateurs font ce métier pour montrer leur fraise", a-t-il déclaré avec assurance. Et concernant une éventuelle retraite, Yves Calvi ne veut surtout pas en entendre parler. "Je crains d'avoir du mal à décrocher... Je crois qu'on sera obligé de me mettre à la porte", a-t-il finalement conclu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.