Vincent Cerutti revient sur son départ de TF1 : "J'aurais peut-être dû rester"

Vincent Cerutti revient sur son départ de TF1 : "J'aurais peut-être dû rester"
Vincent Cerruti à l'avant-première du film "Les Trolls" au Grand Rex à Paris, le 13 octobre 2016.

Depuis qu'il a quitté le navire TF1 en 2018, Vincent Cerutti s'épanouit pleinement à la radio. Invité dans l'émission Chez Jordan pour le média Télé-Loisirs, l'animateur est revenu sur son départ précipité de la première chaîne.

Pendant cinq ans, Vincent Cerutti a fait les belles heures de l'émission Danse avec les stars aux côtés de Sandrine Quétier. Pourtant, en 2018, l'animateur a été remercié sans préambule en raison de son exigence. Invité à se confier dans l'émission Chez Jordan, l'ancien animateur de TF1 est revenu sur son départ. Même s'il affirme n'avoir aucun regret, il comprend que cette décision ait pu surprendre. "J'aurais peut-être dû rester. Mais je ne le regrette pas. Ce qui se fait doit se faire. J'ai été exigeant. On dit toujours que c'est la faute des autres mais en réalité c'est sa faute à soi...", a-t-il expliqué face à Jordan De Luxe avec une pointe d'amertume dans la voix.

"J'avais besoin de partir"

En quête de nouveaux horizons, c'est donc tout naturellement que le compagnon de Hapsatou Sy a accepté de quitter la chaîne sans trop donner d'explications aux téléspectateurs. Aujourd'hui, il admet avoir quitté un poste pourtant très prisé par les jeunes journalistes. "Il y a un confort quand on est sur TF1 qu'on n'a peut-être pas sur d'autres chaînes... Mais j'avais besoin de partir", a-t-il ajouté avant d'indiquer ne pas être complètement fermé à de nouveaux projets avec TF1. "On en discutera", a-t-il affirmé à l'évocation d'éventuelles propositions.

Malheureusement, celui qui officie désormais sur M Radio reste un peu amer sur son expérience chez TF1. "J'ai fini par dire à la chaîne qu'il y avait tromperie sur la marchandise car ils ne m'utilisaient pas pour les raisons pour lesquelles ils m'avaient fait venir. Moi, j'ai trop besoin de sortir du cadre, de pouvoir faire l'interview, d'être dans l'empathie, un peu comme ce que j'avais connu à mes débuts...", expliquait-il dans les colonnes de Voici en juillet 2021.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.