Valérie Damidot s'exprime sur la difficulté d'être une femme de "56 ans" en télé

Valérie Damidot s'exprime sur la difficulté d'être une femme de "56 ans" en télé
Valérie Damidot lors de la 10e cérémonie des Gérard de la Télévision organisée au Théâtre Daunou à Paris, le 30 mai 2016.

Un peu plus discrète ces dernières années, Valérie Damidot continue pourtant de fourmiller de projets. Bientôt en tournée pour jouer son propre one-woman-show, la professionnelle du marouflage compte désormais garder quelques distances avec le petit écran. Invitée dans l'émission Culture Médias sur Europe 1, l'ancienne animatrice a expliqué cette surprenante décision.

Si elle continue de faire quelques rares apparitions à la télévision, notamment aux commandes de Mon plus beau Noël sur TFX, Valérie Damidot a néanmoins décidé de mettre un frein à sa carrière d'animatrice. Après la création d'une BD et le lancement de son propre magazine de décoration, celle qui a récemment témoigné sur ses deux avortements s'apprête à partir en tournée dès février 2022 pour jouer son spectacle sur scène. Des projets surprenants qui marquent officiellement sa volonté de s'éloigner du monde de la télévision.

"Quand on a 56 balais, c'est compliqué la télé !"

Peu enthousiasmée par les récents projets télévisuels qui lui ont été proposés, Valérie Damidot déplore un cruel manque de considération envers les femmes de plus de 50 ans. Une injustice à propos de laquelle elle s'est exprimée sur les ondes d'Europe 1. "Quand on a 56 balais, c'est compliqué la télé ! C'est un métier où, à un moment donné, on te propose des trucs différents selon les âges et 56 ans c'est un âge, pour les filles, qui est compliqué, sincèrement...", a-t-elle déploré face à Philippe Vandel.

En mai 2021, l'ancienne animatrice de D&CO s'exprimait déjà sur ce sujet sensible dans les colonnes de Télé 7 Jours. "Aujourd'hui, je vois bien que l'on me trouve trop vieille. Même en 2021, et bien que les chaînes s'en défendent, il faut que les animatrices soient minces, jeunes et un peu lisses. Pour de la déconne et du caractère, ce sont les hommes que l'on met en prime...", fustigeait-elle alors.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.