"TV Magazine", c'est fini : Le groupe Le Figaro annonce la fermeture du magazine le plus lu de France

"TV Magazine", c'est fini : Le groupe Le Figaro annonce la fermeture du magazine le plus lu de FranceConcentration des médias : Bernard Arnault (LVMH) "n'a jamais fait d'offre" de rachat du "Figaro" (janvier 2022) © DR

, publié le 14 octobre 2022

Dans une lettre adressée aux collaborateurs, Marc Feuillée, le directeur général du groupe Figaro annonce la fermeture de TV Magazine à la fin de l'année.

Une page se tourne ! Dans une lettre adressée à ses collaborateurs, Marc Feuillée le directeur général du groupe "Le Figaro", annonce la fin de "TV Magazine". Depuis plusieurs semaines, l'inquiétude se faisait de plus en plus grande pour les salariés du premier magazine de France. Et pour cause, les quotidiens régionaux qui distribuaient "TV Magazine" comme supplément partout dans l'hexagone ont mis fin aux contrats qui les lient avec le groupe de presse. "Ils souhaitent reprendre la main sur la conception et la fabrication de leur supplément magazine de télévision. Nous le regrettons, car nous étions prêts à poursuivre son exploitation après 2022", déplore le patron de presse.

Le Figaro lâché par la PQR

En effet, les groupes Centre France, EBRA, La Dépêche du Midi, Sud-Ouest, SIPA Ouest France et Rossel rejoint depuis par Le Télégramme, Nouvelle République du Centre Ouest, Nice Matin et La Provence ont décidé de lancer leur propre magazine. Le 6 janvier 2023, "Diverto", un nouveau magazine télé verra le jour et sera distribué à 3,2 millions d'exemplaires chaque semaine. Quel avenir pour "TV Magazine" sans le soutien de la presse quotidienne régionale ? Voici la question qui taraudait le marché depuis quelques mois.

Dans sa lettre, Marc Feuillée annonce que "'TV Magazine' cessera ses activités à la fin de l'année 2022". Face à ce constat, la direction va "engager une procédure de Plan de sauvegarde de l'emploi (...) La cessation de parution du 'TV Magazine' entraîne la suppression de 14 postes au sein même du TV et de 2 postes à la Direction industrielle. Notre souhait est évidemment d'explorer, en concertation avec les représentants du personnel, toutes les pistes possibles de reclassement pour les collaborateurs concernés".

Un nouveau supplément pour Le Figaro en 2023

Dans la foulée, le directeur général du groupe Le Figaro annonce que "le quotidien 'Le Figaro' aura la charge de concevoir d'ici à la fin de l'année son propre supplément de télévision, adapté à ses besoins et réalisé par sa rédaction". Ce nouveau projet éditorial permettra de créer 4 postes de journalistes qui seront proposés en priorité aux salariés dont le poste est supprimé. D'autres postes sont également disponibles et pourront être proposés.

"Je mesure le choc que représente la fermeture de 'TV Magazine', notamment pour tous ceux qui l'ont fait depuis si longtemps. Une page de l'histoire de la presse et du Groupe Figaro se tourne, mais nous devons continuer à aller de l'avant et à poursuivre nos investissements et la transformation" conclut Marc Feuillée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.