Tunisie/France : Denis Brogniart s'excuse auprès des téléspectateurs de TF1 privés de la fin du match

Tunisie/France : Denis Brogniart s'excuse auprès des téléspectateurs de TF1 privés de la fin du matchGénérique du "Mag de la Coupe du monde" avec Denis Brogniart sur TF1 © TF1

, publié le 1 décembre 2022

Le présentateur du "Mag" est revenu hier soir sur l'imbroglio autour de fin du match entre la Tunisie et la France, dans le cadre de la Coupe du monde de football au Qatar.

Imbroglio autour de la fin du match des Bleus sur TF1 . Hier après-midi, la première chaîne a diffusé la rencontre entre la Tunisie et la France, dans le cadre du troisième match de poule de la Coupe du monde de football. Au cours de cette rencontre, les joueurs tricolores ne se sont pas illustrés et se sont inclinés 1 but à 0. Toutefois, ils se sont qualifiés pour les huitièmes de finale, qu'ils joueront dimanche prochain à 16h face à la Pologne.

Coup de théâtre !

Mais un fait de jeu rare s'est déroulé lors de ce match dans les temps additionnels. En effet, sur TF1, Grégoire Margotton et Bixente Lizarazu se sont réjouis en voyant le but dans les dernières minutes d'Antoine Griezmann. Après cette égalisation, les deux commentateurs ont entendu le coup de sifflet final et ont donc annoncé la fin de la rencontre, avant de laisser la place à la publicité. Pourtant, à l'écran, la dernière image qu'ont vue les téléspectateurs de TF1 est celle montrant l'arbitre en train d'écouter des instructions dans son oreillette.

Coup de théâtre ! Comme ont pu le voir les abonnés sur beIN SPORTS, le match ne s'est en réalité pas arrêté là et l'arbitre a finalement décidé de faire appel à la VAR - technologie permettant de revisionner une action en cas de litige -. En revisionnant les images menant au but d'Antoine Griezmann, le médiateur de la rencontre a sifflé un hors-jeu et a annulé le but d'Antoine Griezmann. Le match a alors repris durant plusieurs secondes. Pendant ce temps-là, TF1 proposait toujours de la publicité.

"Ce petit malentendu"

Dans "Le Mag de la Coupe du monde" sur TF1, Denis Brogniart est revenu sur cet incident et a présenté ses excuses aux téléspectateurs de la Une qui ont été privés de la fin du match et de l'annulation du but d'Antoine Griezmann. "Je voulais au nom de toute l'équipe de TF1 nous excuser pour ce petit malentendu à la fin du match. Le coup de sifflet final avait retenti. On était parti pour lancer 'Le Mag' et à ce moment-là, il y a eu l'intervention de la VAR, l'annulation du but d'Antoine Griezmann, et finalement, cette victoire de la Tunisie", a déclaré le présentateur.

Dans un communiqué, le groupe TF1 a également réagi précisant qu'après "la remise en jeu des Tunisiens et que l'arbitre a sifflé la fin du match", la première chaîne a, "comme pour tous les matchs", "rendu l'antenne pour laisser place au 'Mag'". "Pendant ce laps de temps, un arbitrage vidéo a été demandé et le but tricolore refusé. Cette séquence a fait l'ouverture du 'Mag'. TF1 s'excuse auprès de tous les téléspectateurs qui n'ont pas pu vivre ce moment en direct", a écrit la Une.

La FFF va contester la décision arbitrale auprès de la FIFA

Et cette bourde de TF1 est liée à un fait d'arbitrage très rare, que certains commentateurs du monde du football ont qualifié de "". Hier soir, après l'imbroglio, selon , la Fédération française de football a fait savoir qu'elle contestait la décision de Matthew Conger au sujet de l'annulation du but. Au moment où l'arbitre néo-zélandais a décidé de consulter la VAR pour ensuite refuser le but, le coup d'envoi avait déjà été donné. Or, selon le protocole de l'assistance vidéo, il n'est pas autorisé de changer de décision après une reprise de jeu.

"J'ai été voir l'arbitre, je ne l'ai pas senti très à l'aise. (...) Je suis en attente d'une réponse sur le règlement. L'arbitre a sifflé le coup d'envoi et la fin du match. Est-ce qu'il a droit de revenir ? J'ai discuté avec lui. Je lui ai demandé. Je suis en attente d'une réponse", a déclaré hier Didier Deschamps en conférence de presse. C'est à présent à la commission des règlements de la FIFA de trancher sur cet incident qui a bouleversé les diffuseurs et les joueurs. Un événement qui n'aura toutefois aucun impact pour la suite de la compétition car la France était déjà qualifiée pour les huitièmes de finale et la Tunisie était éliminée, même avec une victoire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.