Tex revient sur sa mauvaise blague qui lui a valu son éviction de France 2

Tex revient sur sa mauvaise blague qui lui a valu son éviction de France 2
Tex lors d'une interview accordée à RMC à Paris, le 7 mars 2016.

Voilà maintenant cinq ans que Tex a été remercié par France 2 avant de laisser les commandes des Z'amours à Bruno Guillon. Encore marqué par cette décision brutale, l'animateur ne cesse de clamer haut et fort une injustice. Invité sur le plateau de TPMP People samedi 19 février 2022, l'animateur est revenu sur la mauvaise blague qui lui a valu ce traitement de la part de France 2.

On peut dire que sa blague a été un flop... En 2017, sur le plateau de C'est que de la télé !, Tex faisait l'erreur de raconter une blague au sujet des femmes battues. Une intervention qui avait choqué les téléspectateurs et la direction de France 2 qui s'était alors empressée de prendre des mesures extrêmes. Renvoyé par la chaîne, l'animateur a toujours dénoncé une "trahison" et, cinq ans après, la pilule ne semble pas avoir été digérée. "Je trouve que ce n'est pas une erreur cette blague. Je regrette surtout les ampleurs que ça prend autour d'une blague. C'est ça que je regrette. Je regrette la légèreté de l'époque et le fait qu'on était dans un pays libre. On est en train de perdre tout ça...", a-t-il affirmé face à Matthieu Delormeau et aux autres chroniqueurs.

"On ne fait pas des blagues par hasard"

Pour celui qui profite maintenant d'une retraite anticipée, cette blague, certes terrible, n'avait pas pour but de choquer mais bien d'alerter les consciences. "Les vannes que l'on fait ont toutes, plus ou moins un aspect pédagogique. C'est compliqué de dire ça, ça reviendrait à expliquer le métier d'humoriste. On ne fait pas des blagues par hasard. Quand il y a un truc qui est chaud, il faut qu'on y aille, c'est notre métier. On est quasiment obligé d'y aller, on ne peut pas laisser passer. On sert à servir la soupe", a-t-il continué avant de conclure : "Dépêchons-nous de rire des choses graves avant d'avoir à en pleurer." Une conclusion qui n'a pas manqué de mettre tout le monde d'accord...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.