Tatiana Silva victime du "syndrome de l'imposteur" au début de sa carrière

Tatiana Silva victime du "syndrome de l'imposteur" au début de sa carrière
Tatiana Silva assiste au photocall du Groupe TF1 au Palais de Tokyo, à Paris, le 9 septembre 2019.

Invitée du magazine Télé-Loisirs mercredi 1er décembre 2021 pour participer au podcast Femme de Télé, la présentatrice météo Tatiana Silva s'est confiée sur ses débuts de carrière et sa difficulté à se sentir légitime à son poste.

Si Tatiana Silva est essentiellement connue aujourd'hui pour son poste de présentatrice météo sur TF1, cela n'a pas toujours été le cas. Bien avant de remplacer Catherine Laborde, la jeune femme, qui travaille aujourd'hui avec Évelyne Dhéliat, était connue comme reine de beauté en Belgique. Un parcours qui ne lui a pas facilité la tâche lorsqu'elle a souhaité faire son entrée dans le monde de la télévision. "C'est particulier, la météo, explique-t-elle dans le podcast Femmes de Télé. Soit on a un parcours de 'prévisionniste', on a étudié et on s'est spécialisé dans le domaine de la météorologie, on est doué et bon communicant et on atterrit à la télé, c'est le cas de Louis Bodin. Soit, on passe par une porte différente, il y a forcément à ce moment-là, un syndrome d'imposteur."

Un sentiment qui perdure encore aujourd'hui

Encore aujourd'hui et même après avoir présenté la météo sur plusieurs chaînes, l'ex-compagne de Stromae lutte toujours contre ce sentiment. "C'est quelque chose d'assez particulier", avoue-t-elle. Avant de conclure : "Même si on a beau se former, avoir plusieurs années de métier, il y a eu longtemps ce sentiment. Est-ce que je suis à ma place ? Et si quelqu'un, qui observait toutes mes météos, se disait : 'Mais en fait, c'est une imposture !'". Autant d'inquiétudes que la jeune femme peut désormais balayer, car elle présente de nombreux autres programmes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.