Succès de "Mongeville" sur C8 : Francis Perrin prêt à reprendre son rôle un an après l'arrêt de la série

Succès de "Mongeville" sur C8 : Francis Perrin prêt à reprendre son rôle un an après l'arrêt de la sérieLa bande-annonce du cross-over entre "Mongeville" et "Magellan" © 2020 Son et Lumiere

, publié le 7 septembre 2022

La série policière de France 3 a fait une arrivée en fanfare sur C8 à la rentrée en décrochant le record d'audience historique pour une fiction diffusée sur la TNT. De quoi donner des idées à l'équipe de "Mongeville", arrêtée en plein succès.

C'est la divine surprise de C8 en cette rentrée. Le 24 août dernier, la série "Mongeville", diffusée jusqu'à présent sur France 3, a fait une arrivée remarquée sur la chaîne de la TNT du groupe Canal+. Ce soir-là, C8 s'est classée troisième des audiences avec une moyenne de 1,69 million de téléspectateurs, soit 10,3% du public selon Médiamétrie. Un record historique pour une fiction diffusée en prime time sur la TNT. Qui plus est, C8 a été plus suivie que France 3 et France 2 qui, certes, proposaient en face des rediffusions.

Mais la semaine dernière, "Mongeville" a signé un nouveau succès sur C8 en fédérant 1,09 million d'aficionados, pour une part de marché de 6,0%. Seul bémol pour une chaîne commerciale comme C8, le faible score sur la cible privilégiée des femmes responsables des achats de moins de cinquante ans (FRDA-50) avec par exemple une part de marché de 1,2% pour l'épisode inaugural et de 1,8% une semaine plus tard. En revanche, sur les CSP+, les catégories socio-professionnelles supérieures, la série a signé un joli 5,3% le 31 août dernier.

Dans cette série policière française, Francis Perrin campe le rôle d'un juge d'instruction à la retraite, qui prête main forte sur des enquêtes à une capitaine de la police judiciaire interprétée par Gaëlle Bona. Pour rappel, "Mongeville" avait été arrêtée en plein succès sur France 3 l'année dernière. Anne Holmes, la patronne de la fiction du service public avait tranché sur l'avenir des séries à l'antenne depuis plusieurs années - depuis 2013 dans le cas de la série de Francis Perrin - pour libérer de la place pour des nouveautés. "Il n'y a que 52 samedis par an, je suis donc obligée d'arrêter des séries qui ont une dizaine d'années, même si elles cartonnent", avait-elle justifié à l'époque auprès de nos confrères de "Télé Loisirs". Sur France 3, cet été encore, la série policière a fait les belles heures de la chaîne en arrivant en tête des audiences à deux reprises, sur trois rediffusions.

"J'ai cru à un canular"

Du côté de la société Son et lumière, qui produit "Mongeville", cette arrivée sur C8 a dans un premier temps surpris. Et pour cause, le mandataire AB Droits Audiovisuels, en charge de la distribution de la série, n'a pas prévenu la production de ce transfert. "J'ai même cru à un canular quand je suis tombée sur un article annonçant l'arrivée de 'Mongeville' sur C8", explique à puremedias.com Alexandra Clert, la patronne de Son et lumière, agacée par son mandataire... mais ravie du succès de C8 : "Ca confirme que c'est une série qui plait et qui dépasse le strict cadre de France 3. Cela s'adresse à un public beaucoup plus généraliste que ce que j'imaginais. C'est une jolie surprise pour nous".

Dès le lendemain de la première diffusion sur C8, elle a d'ailleurs décroché son téléphone pour partager l'excellente audience avec Francis Perrin, lequel nous confie : "C'est un rôle qui a été écrit pour moi par Jacques Santamaria (créateur de la série, ndlr). C'est un personnage original dans lequel j'ai mis beaucoup de moi". Et de constater : "Il n'y a pas une journée où les gens ne m'arrêtent pas pour me demander si 'Mongeville' continue ou non. C'est la plus belle récompense. Que ce soit sur France 3 ou sur C8, il y a un public qui aime la série et qui aimerait que ça continue".

"On est prêts demain à reprendre le flambeau"

Une idée qui trotte aussi dans la tête de la productrice Alexandra Clert, qui n'a cependant pas encore évoqué le sujet avec France 3 ou avec C8. Il faut dire que les fidèles de "Mongeville" n'ont jamais eu droit à des adieux en bonne et due forme. La nouvelle de l'arrêt de la série était tombée à l'époque en plein tournage du 26e et dernier épisode. Des adieux ou même une poursuite de la série, sous son format actuel de 90 minutes ou en passant au sacro-saint 52 minutes, toutes les options sont envisageables. "Nous, on est prêts demain à reprendre le flambeau. On a les auteurs pour ce faire et les acteurs sont d'accord pour reprendre", affirme la productrice de Son et lumière.

Le juge Antoine Mongeville pourrait-il faire son retour à Bordeaux ou à Lyon, ses villes de prédilection ? "Ce sera là où ce sera le plus intéressant, d'un point de vue artistique et financier. L'intérêt de Mongeville, c'est qu'il peut aller partout en France", précise Alexandra Clert.

"Je suis prêt", abonde Francis Perrin, qui serait ravi de retrouver pour l'occasion sa partenaire Gaëlle Bona après l'arrêt brutal de la série. "Les rapports entre les deux personnages sont formidables. A l'écran, ce n'est pas une histoire d'amour, mais de complicité. Une complicité qu'on avait entre comédiens sur le tournage. On s'entend merveilleusement bien", détaille le comédien, qui a aussi eu droit à un coup de fil enjoué de Jacques Santamaria, le créateur de la série à succès.

Contactées par puremedias.com, ni France 3, ni C8 n'ont pour l'heure consenti à se prononcer sur l'avenir de "Mongeville" sur leurs antennes respectives. Une seule certitude pour le moment, la série française restera présente dans la grille de C8 le mercredi soir au moins jusqu'au 28 septembre prochain.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.