"Stupides vautours", "Parasites" : Sylvester Stallone boxe les producteurs du spin-off de "Rocky"

"Stupides vautours", "Parasites" : Sylvester Stallone boxe les producteurs du spin-off de "Rocky"Bande-annonce de "Rocky 4" © Abaca

, publié le 2 août 2022

L'acteur a frontalement taclé ceux qui produisent le nouveau film dérivé de la franchise.

Il sort ses gants de boxe. Hier, dans un post Instagram, qu'il a ensuite supprimé mais dont , Sylvester Stallone a frontalement attaqué les producteurs d'un nouveau film dérivé de la franchise populaire "Rocky", dont il fut l'acteur principal. Il est sorti de ses gonds en apprenant qu'un film axé sur Ivan Drago, un personnage apparu dans "Rocky 4" et interprété par Dolph Lundgren, était en préparation.

"Ce vieux producteur pathétique de 94 ans"

"Encore un déchirement... Je viens tout juste de l'apprendre", a écrit le comédien américain de 76 ans. Et de présenter ses excuses aux fans : "Je n'ai jamais voulu que les personnages de 'Rocky' soient exploités par ces parasites". Sylvester Stallone a visé ici directement Irwin Winkler, "ce vieux producteur pathétique de 94 ans" et "ses stupides vautours d'enfants Charles et David". "Ils rongent jusqu'à la moelle la carcasse d'un merveilleux personnage que j'ai créé, sans même m'en parler", a-t-il enchaîné.

L'acteur a également décoché un uppercut en direction de l'ancien interprète d'Ivan Drago : "Par ailleurs, fut un temps où je n'éprouvais que du respect pour Dolph, mais il ne m'a jamais averti de ce qui se tramait derrière mon dos avec ce personnage que j'ai créé pour lui". "Les vrais amis sont aussi précieux que l'or", a-t-il conclu.

"Je veux laisser quelque chose de 'Rocky' à mes enfants"

Cette colère ne vient pas de nulle part puisque le 18 juillet dernier, dans un autre post Instagram, Sylvester Stallone s'en était déjà pris à Irwin Winkler, expliquant qu'on l'avait privé des droits du personnage de "Rocky" qu'il avait lui-même créé. "J'aimerais qu'il me rende le peu qu'il me reste de mes droits, avant de les transmettre uniquement à ses enfants. Je pense que ce serait un geste juste de la part d'un gentleman de 93 ans", avait-il lancé, confiant que "c'est un sujet douloureux qui dévore (son) âme" : "Je veux laisser quelque chose de 'Rocky' à mes enfants".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.