Stéphane Guy fait condamner Canal+ pour "licenciement abusif"

Stéphane Guy fait condamner Canal+ pour "licenciement abusif"

, publié le 14 septembre 2022

Le journaliste avait été viré après avoir apporté son soutien à Sébastien Thoen en décembre 2020 sur l'antenne de Canal+.

Et il fait appel ! Selon une information de "" hier, le groupe Canal+ a été condamné aux Prud'hommes pour "licenciement abusif" concernant le commentateur Stéphane Guy. La chaîne cryptée a été contraint à payer 260.000 euros à son ancien salarié en dommages et intérêts. Pour rappel, le journaliste avait été viré en décembre 2020 après avoir apporté son soutien à Sébastien Thoen sur l'antenne de la chaîne cryptée.

Le conseil des Prud'hommes de Paris a estimé que le licenciement de Stéphane Guy était "abusif" et "qu'il n'avait commis aucune faute", a indiqué l'avocat du commentateur actuellement sur RMC, maître Olivier Khatchikian, au journal sportif. "Mais au-delà de la réparation financière qu'il a obtenue, mon client considère que les juges n'ont pas tiré toutes les conséquences légales de leurs propres constations. L'atteinte à la liberté d'expression ne peut se résoudre uniquement par des dommages et intérêts. Il poursuivra donc en appel son action pour obtenir l'annulation pure et simple de son licenciement", a poursuivi le conseil de Stéphane Guy, qui a annoncé que son client faisait appel de la décision.

Licencié pour avoir soutenu Sébastien Thoen

Le 9 décembre 2020, le commentateur sportif avait été mis à pied par sa direction à la suite de son soutien apporté à l'antenne au comique Sébastien Thoen, lui-même viré après un sketch diffusé sur internet et parodiant "L'heure des pros" de Pascal Praud sur CNews, chaîne du groupe Canal. La direction de la chaîne cryptée avait décidé de licencier Stéphane Guy pour déloyauté, l'accusant d'avoir "pris en otage" l'antenne.

"Je veux saluer l'ami Sébastien Thoen qui n'a pas eu la sortie qu'il aurait méritée. On lui souhaite bon vent", avait déclaré le journaliste sportif le 5 décembre 2020 sur l'antenne de Canal+, alors qu'il commentait un match de football opposant Montpellier au Paris-Saint Germain. Et de citer Coluche, "l'un des fondateurs de notre belle chaîne" : "Il faut se méfier des comiques parce que quelques fois, ils disent des choses pour plaisanter". Stéphane Guy avait ensuite glissé : "Rions et soyons heureux devant la période actuelle. L'humour est une ressource essentielle, avec les temps si difficiles que nous avons vécus cette année".

Les licenciements de Sébastien Thoen et de Stéphane Guy avaient entraîné d'aussi vives que vaines protestations au sein de Canal+. En décembre 2020, deux communiqués de la Société des journalistes de la chaîne cryptée dénonçaient les décisions de la direction de Canal+ et apportaient leur soutien aux deux hommes. Une manifestation avec des masques à l'effigie de Stéphane Guy avait aussi été organisée en janvier 2021.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.