Sophie Davant : ses confidences sur ses petits regrets de maman

Sophie Davant : ses confidences sur ses petits regrets de maman
Sophie Davant lors du photocall dans le cadre de la conférence de presse de France Télévisions au Pavillon Gabriel, à Paris, le 24 août 2021.

Devenue l'un des visages incontournables de la télévision française, Sophie Davant multiplie toujours autant de projets et doit composer avec un emploi du temps relativement chargé. Depuis bien longtemps déjà, l'animatrice a dû apprendre à concilier vie professionnelle et vie personnelle. Un équilibre compliqué qu'elle a abordé dans les pages de son magazine S, le jeudi 23 septembre 2021.

Lorsque l'on est maman, il est parfois délicat de trouver le parfait équilibre entre travail et famille. Particulièrement demandée par son métier, Sophie Davant a dû faire des choix et s'est vue contrainte de manquer de nombreux moments importants de la vie de ses enfants. Aujourd'hui, l'animatrice nourrit quelques regrets qu'elle n'hésite pas à confier. "Je n'ai pas pu me demander comment je ferais pour accompagner mes enfants à l'école ! (...) chaque jour de la rentrée de mes enfants correspondait avec le mien. Je n'ai donc pas vécu ces moments précieux où tu laisses ton enfant à la porte, tu dis au revoir de la main à ton petit bout de chou de 3 ans", a-t-elle expliqué avec amertume dans les colonnes de son propre magazine.

"Je suis certaine d'avoir loupé des moments importants"

Si ses relations avec ses enfants ont toujours été sereines, Sophie Davant ne peut s'empêcher de penser qu'elle a failli à quelques-unes de ses missions de maman. "Avec le recul, je suis certaine d'avoir loupé des moments importants... C'est à peine croyable d'imaginer que je n'ai jamais pu accompagner ma fille ni mon fils, pour leur premier jour de classe. Quand j'ai de nouveau pu me rendre disponible, il était un peu tard... Au lycée, les deux ados n'avaient aucune envie de me voir traîner dans les parages... Ils n'avaient plus l'âge", a-t-elle déploré. Fort heureusement, son fils comme sa fille ne semblent pas lui en vouloir et sont aujourd'hui très complices avec leur mère.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.