Skyline Airways, la société aérienne ex-partenaire de "TPMP", placée en liquidation judiciaire

Skyline Airways, la société aérienne ex-partenaire de "TPMP", placée en liquidation judiciaireLe générique de "Touche pas à mon poste" sur C8 © Jack Tribeca / Bestimage

, publié le 21 février 2022

Elle avait fait parler d'elle en 2019 après être devenue un éphémère partenaire des émissions de Cyril Hanouna sur C8.

Info @puremedias.com Fin de l'aventure pour Skyline Airways. Selon une décision du tribunal de commerce de Lyon en date du 3 février 2022, que puremedias.com a pu consulter, la société aérienne a été placée en liquidation judiciaire. Le tribunal "constate l'état de cessation des paiements" et "l'impossibilité d'un redressement" de Skyline Airways pour justifier cette décision.

Skyline Airways avait fait parler d'elle en 2019, en devenant partenaire de deux émissions de Cyril Hanouna sur C8, Touche pas à mon poste" et "La grande darka". Le trublion du groupe Canal+ avait ainsi fait la promotion de Skyline Airways, dans le cadre d'un partenariat visant à faire gagner aux téléspectateurs des billets d'avion pour la Grèce. Des internautes avaient rapidement mis en doute la réalité des activités de cette société qui n'opérait aucun vol et n'était pas enregistrée en France. Dans la foulée, la société de production de Cyril Hanouna, H2O, avait indiqué avoir demandé des explications à Skyline et s'était engagée à ce que tous les gagnants puissent partir quoiqu'il arrive. "Tout a été réglé", précise Lionel Stan, directeur général de H2O, joint par puremedias.com aujourd'hui.

Parrainage insuffisamment identifiable

Saisi par de nombreux téléspectateurs, le Conseil supérieur de l'audiovisuel avait quant à lui ouvert une procédure pour vérifier si C8 avait manqué à ses obligations en matière de publicité et de parrainage. La direction de C8 s'était défendue en expliquant que l'opération relevait d'un parrainage, et que ce dernier avait été annoncé clairement dans le générique de fin des émissions qui mentionnait "avec la participation de Skyline Airways".

Dans sa décision du 20 janvier 2021, le régulateur de l'audiovisuel a de son côté conclu que ce partenariat ne constituait pas une forme de publicité clandestine. Il a en revanche estimé qu'il contrevenait aux règles sur le parrainage, qui doit être clairement identifiable et ne peut s'accompagner d'arguments publicitaires. Le CSA a donc décidé de mettre C8 en demeure de se conformer à l'avenir à ces règles.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.