"Qui veut être mon associé ?" : Xavier Domergue écarté, Blaise Matuidi en guest... Les nouveautés de la saison 3

"Qui veut être mon associé ?" : Xavier Domergue écarté, Blaise Matuidi en guest... Les nouveautés de la saison 3Bande-annonce de la saison 2 de "Qui veut être mon associé ?" sur M6. © Benjamin DECOIN/M6

, publié le 1 décembre 2022

Ce jeudi 1er décembre 2022, M6 présentait à la presse les nouveautés de la troisième saison de "Qui veut être mon associé ?". Parmi elles, la suppression du rôle d'animateur de Xavier Domergue.

"Qui veut être mon associé ?" va se passer d'animateur. Ce jeudi 1er décembre 2022, M6 présentait à la presse les nouveautés de la troisième saison de son émission entrepreneuriale. C'est Nicolas de Tavernost, président du directoire du groupe M6, qui a ouvert la conférence de presse en rappelant son amour pour ce programme lancé en 2020. "C'est une émission que j'aime beaucoup. Elle me rappelle la création de M6 il y a 35 ans, l'entreprenariat, c'est une valeur que je connais bien. Il y a une émission dont on est très content et qui est sur M6 depuis le début, c'est 'E=M6'. Pour moi, c'est dans la même lignée. Des émissions intelligentes où des familles peuvent se distraire et où les jeunes se retrouvent", a-t-il expliqué.

"On s'est dit que ce n'était peut-être pas la peine d'avoir un animateur"

Parmi les nouveautés de ces six futurs numéros, l'absence de Xavier Domergue. Arrivé en 2021 pour remplacer Julien Courbet, le commentateur sportif ne prendra part à cette troisième saison. "C'est un rôle qui n'était pas si facile. On s'est dit que ce n'était peut-être pas la peine sur la version française d'avoir un animateur. On donne tellement de place à l'échange entre les entrepreneurs et les investisseurs qu'on a fait ce choix, en concertation avec Xavier Domergue", a expliqué Guillaume Charles, directeur général des programmes chez M6.

Autre changement : les départs de Sophie Mechaly et Isabelle Weill, arrivées l'année dernière. "Dans tous les pays, il y a une rotation des investisseurs. Sophie et Isabelle ne reviendront pas dans cette saison mais la vie est longue, peut-être qu'il y aura des retours dans des saisons futures", a indiqué le directeur général des programmes chez M6. Aux côtés de Marc Simoncini, Delphine André, Eric Larchevêque, Jean-Pierre Nadir et Anthony Bourbon, les téléspectateurs français feront la connaissance d'Isabelle Chevalier, ex-PDG de Bio-K+ International.

Une émission spéciale avec Blaise Matuidi en investisseur

Pour événementialiser cette saison 3, la production a fait appel à Blaise Matuidi. Le champion du monde de football participera à une émission spéciale où il investira aux côtés de Marc Simoncini et les autres. "Blaise Matuidi était déjà intervenu dans la saison 2 de 'Qui veut être mon associé ?'. Depuis, il a monté un fond d'investissement et s'est entouré de sportifs en activité (Teddy Riner, ndlr). Ils ont cette culture d'investir et veulent s'impliquer. Blaise a eu la gentillesse de bien vouloir participer à une émission spéciale. Il viendra le temps d'une soirée entière", a confié Guillaume Charles.

Côté diffusion, la saison 3 sera programmée "en janvier 2023 pendant six semaines", a annoncé Nicolas de Tavernost avant de conclure, taquin : "On ne vous donne pas la date de diffusion car c'est un secret bien gardé. On l'aurait donné si les fiançailles avec TF1 avaient abouti. Les fiançailles n'ayant pas abouti, on va garder le secret encore un peu...".

Une saison 2 en hausse et bien suivie par les 15-34 ans

Côté audiences, la saison 2 de "Qui veut être mon associé ?", programmée le mercredi soir du 5 janvier au 2 février 2022, a été suivie par 1,75 million de personnes, pour une part de marché de 9,0% auprès de l'ensemble du public et de 19,7% sur les FRDA-50 selon Médiamétrie, à un bon niveau pour la chaîne sur cette dernière cible. Des performances en hausse par rapport à la saison 1 qui, entre le mardi 14 janvier et le mardi 18 février 2020, avait suscité la curiosité de 1,60 million d'individus en moyenne (8,3% des 4+ et 17,6% des FRDA-50). Sur les 15-34 ans, autre cible visée par l'émission, la moyenne pour cette saison 2 est de 31,0%, soit une progression de 51% par rapport à la première saison selon M6, qui a été leader sur l'ensemble de la salve avec les jeunes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.