Premières séances : "Le Cas Richard Jewell" démarre fort devant "L'Appel de la forêt"

Premières séances : "Le Cas Richard Jewell" démarre fort devant "L'Appel de la forêt"Bande-annonce du "Cas Richard Jewell" (VOSTFR) © DR

, publié le 19 février 2020

"10 Jours sans maman" complète le podium.

Clint Eastwood s'empare de la première place. Lors des premières séances parisiennes, le drame américain "Le Cas Richard Jewell" du réalisateur a devancé la concurrence. Ce long métrage porté par Sam Rockwell, Kathy Bates et Jon Hamm a attiré 2.658 cinéphiles. Le réalisateur fait toutefois moins bien qu'avec "La Mule", son précédent long métrage, qui avait convaincu 3.463 personnes en janvier 2019. Par ailleurs, "Le Cas Richard Jewell" bénéficie d'une très grosse exploitation en étant projeté dans 37 salles de la capitale, soit l'une des plus grosses distribution de l'histoire à Paris.

"Le Cas Richard Jewell" ne fait qu'une bouchée de "L'Appel de la forêt". Le film d'aventure américain de Chris Sanders, emmené par Harrison Ford et Omar Sy, a séduit 1.356 spectateurs dans 20 salles de la capitale. Il s'agit là du plus faible démarrage d'un film avec Harrison Ford depuis "La Stratégie Ender" en novembre 2013 (964 curieux). La médaille de bronze revient à "10 Jours sans maman", comédie française de Ludovic Bernard. Franck Dubosc, Aure Atika et Alice David ont pu compter sur 809 Parisiens dans 13 salles, offrant au réalisateur le deuxième meilleur démarrage de sa carrière. Quant à Aure Atika, elle doit remonter à "La Vie d'une autre", en février 2012, pour trouver plus gros lancement (1.335 personnes).

Au pied du podium, projeté dans 13 salles de la capitale, le film espagnol "Lettre à Franco" d'Alejandro Amenábar a pu compter sur 579 spectateurs pour une diffusion sur 13 écrans à travers la capitale.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.