Polémique "Slam" : France 3 fait son mea culpa après la réponse déplacée d'un candidat

Polémique "Slam" : France 3 fait son mea culpa après la réponse déplacée d'un candidat"Slam" : La réponse étonnante d'un candidat sur France 3 © France 3

, publié le 7 octobre 2022

Dans le jeu "Slam" présenté par Cyril Féraud lundi dernier, un candidat a spontanément répondu le mot "étranger" à la définition suivante : "Animal qui vit parmi nous".

"Je sais pour qui vous avez voté à la présidentielle !". C'est avec cette remarque ironique que Cyril Féraud a réagi lundi dernier dans "Slam" sur France 3 à la réponse d'un candidat, Guillaume, qui devait trouver le mot lié à la définition suivante : "Animal qui vit parmi nous". Après une brève hésitation, l'homme originaire de l'Oise a répondu : "Etranger" sous le regard effaré de l'animateur. Guillaume s'est vite rendu compte de la gêne provoquée par une telle réponse : "C'est le seul mot qui m'est...", a-t-il bafouillé. "Il n'y a pas de problème, vous faites ce que vous voulez !", a répliqué Cyril Féraud, pris d'un fou rire nerveux.

"Il est grand temps que je me rattrape"

Quelques instants plus tard, le candidat a voulu se rattraper en donnant le bon mot cette fois : "Mistigri". "Il est grand temps que je me rattrape", a-t-il lancé en préambule. "Il n'y a aucun malaise, c'est rigolo. Il n'y a aucun souci, vraiment", l'a réconforté l'animateur de "Slam", conscient que le candidat avait sans doute été rattrapé par le stress.

Cette séquence a circulé sur les réseaux sociaux dans les heures et les jours qui ont suivi. A tel point que France 3 a diffusé un message juste avant le numéro de "Slam" diffusé jeudi. "Un candidat a donné une réponse pouvant potentiellement être interprétée comme attentatoire au respect de la dignité humaine", a observé la chaîne. "Le candidat, pris dans la mécanique du jeu, n'a pas saisi que sa réponse pouvait être interprétée dans ce sens. France Télévisions rappelle son attachement aux valeurs de respect de la personne humaine, d'inclusion et son combat contre toute forme de discrimination", s'est fait fort de rappeler la Trois. puremedias.com vous propose de revoir la séquence diffusée lundi dans "Slam".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.