"Plus belle la vie" : Entre "émotion", "nostalgie" et "espoir d'un retour", les fans se préparent à la fin de la série

"Plus belle la vie" : Entre "émotion", "nostalgie" et "espoir d'un retour", les fans se préparent à la fin de la sérieBande-annonce de la dernière soirée de "Plus Belle La Vie" © Abaca

, publié le 18 novembre 2022

Avant la diffusion du final de "Plus belle la vie" se vendredi 18 novembre sur France 3, puremedias.com a interrogé des fans sur leurs liens avec ce feuilleton quotidien.

Fin imminente pour "Plus belle la vie". Ce vendredi 18 novembre, lors d'une soirée spéciale, France 3 diffusera le grand final de son feuilleton quotidien après 18 ans d'existence et 4.665 épisodes. Le lundi 21 novembre, c'est une rediffusion de "Cuisine ouverte" qui prendra place dans la case. Mais même si les audiences en linéaire étaient en baisse ces dernières années, pour des millions de téléspectateurs, la fin de ce rendez-vous fiction du soir va laisser un grand vide. puremedias.com a voulu prendre le pouls des fans de "Plus belle la vie" avant le clap final.

Jacqueline, 82 ans, retraitée, Marseille

18 ans déjà que Jacqueline, Marseillaise pure souche, regarde la série de France 3. Autrement dit, depuis son lancement. "Cette série est plaisante car elle est vraiment le reflet de notre société avec les hauts et les bas", résume la retraitée. "C'est dommage que "Plus belle la vie" s'arrête, je me suis attachée aux acteurs. J'ai aimé les gentils personnages, par contre, ceux qui faisaient du mal gratuitement, je ne les appréciais pas". Pour Jacqueline, la diffusion de 20h20 - même si l'horaire a varié au fil des années - était un rituel chaque soir. "J'arrêtais ce que j'étais en train de faire et je mettais devant ma télévision". Seul regret, ne jamais avoir pu visiter les studios de tournage, situés au pôle médias de la Belle de Mai dans la cité phocéenne. "Je ne sors pas beaucoup de mon quartier...", confie la Marseillaise qui compensera l'arrêt de "Plus belle la vie" en regardant d'autres séries sur TF1 et sur France 2.

Jérémy, 27 ans, responsable logistique, Marseille

Jérémy est un fan de la première heure, présent au rendez-vous de "Plus belle la vie" depuis 2004 sur France 3. Malgré le développement du preview et du replay, le jeune homme a continué à suivre la série chaque soir à 20h20. "Plus belle la vie" est d''ailleurs la seule fiction française quotidienne qu'il suit, lui qui consomme davantage des séries américaines ou anglaises. Lorsque l'arrêt du feuilleton a été officialisé au printemps dernier, Jérémy a ressenti "un petit choc". Il a eu l'occasion de visiter les studios à plusieurs reprises, dont une fois, il y a une dizaine d'années, pour assister au tournage d'une émission pilote au bar du Mistral avec Laëtitia Milot en invitée. Une émission qui, selon toute vraisemblance, n'a jamais été diffusée.

Les points forts de "Plus belle la vie" pour ce jeune passionné ? "L'action au jour le jour, c'est-à-dire que le jour dans la fiction correspond au jour dans la réalité ; les nombreux personnages auxquels le public peut s'identifier et les intrigues sociétales, qui étaient les meilleures intrigues". A l'inverse, pour lui, la série a perdu de son intérêt en se recentrant sur les ados. "Ils ont trop voulu se moderniser avec des ados qui n'étaient pas forcément très intéressants", tranche Jérémy. Mais pour lui, c'est l'année 2020 qui a été fatale au feuilleton de France 3 avec une mauvaise gestion de l'après-Covid. Et de nombreuses invraisemblances à la clé : "On a eu le passage du bac en plein mois d'août ou le personnage de Barbara qui ouvrait son restaurant alors que tous les restos étaient fermés en France... Quand 'Plus belle la vie' ne suit pas l'actualité, c'est vraiment pas au top".

L'arrivée de la famille Corcel à l'écran en septembre 2020 ne l'a pas davantage convaincu. "Ils ont commencé à réécrire le passé du personnage de Roland. Et ses deux enfants cachés, ça faisait un peu beaucoup !", déplore Jérémy. Le soir du 18 novembre, sans surprise, Jérémy sera présent devant France 3 pour dire adieu aux personnages qui l'ont vu grandir. "J'aurais préféré une vraie fin et non pas une fin ouverte", regrette-t-il en écho aux propos récemment tenus par la productrice du feuilleton. La semaine prochaine, il ne sera plus question pour lui de zapper sur la Trois à l'heure du repas. "Je regarderai 'Quotidien' à la place", tranche-t-il.

A lire aussi : "On a changé la vie de millions de personnes" : Les images émouvantes du clap final de "Plus belle la vie"

Chantal, 55 ans, hôtesse de caisse, Audincourt

C'est en 2018 que Chantal a découvert "Plus belle la vie". "J'ai commencé à regarder avec mon fils de 11 ans. Il me voyait courir partout, donc un soir il m'a dit : "maman, on se pose 20 minutes devant ce feuilleton, ce sera notre moment à nous", confie-t-elle. Depuis, l'hôtesse de caisse n'a pas loupé un seul épisode du feuilleton. Si son fils - âgé aujourd'hui de 25 ans - a quitté le nid pour vivre avec sa compagne, Chantal a "toujours l'impression qu'il est avec moi sur le canapé". Alors forcément, vendredi soir, la cinquantenaire se prépare à vivre une soirée riche en émotions. "Je vais regarder avec mes deux paquets de mouchoirs minimum. Je vais certainement pleurer. Ils ont promis une belle fin donc j'espère que ça sera à la hauteur", explique-t-elle, même si elle rêve toujours de voir la série revenir sur une chaine. "J'espère que la série reprendra sur la 10. Ils ont bien relancé 'Les mystères de l'Amour' donc pourquoi pas 'Plus belle la vie' ? Quand je vois des conneries comme 'Les feux de l'amour' qui perdurent alors qu'il ne se passe rien, je me dis que l'arrêt de 'Plus belle la vie' n'est pas juste. Dans le feuilleton, ça changeait tous les jours. Les intrigues se renouvelaient sans cesse".

Lucas, 24 ans, sans emploi, Grenoble

C'est chez sa grand-mère que Lucas a regardé "Plus belle la vie" pour la première fois. "C'était en 2015, j'étais en vacances chez elle et elle suivait le feuilleton donc j'ai regardé avec elle. Le dernier épisode que j'ai vu chez elle se terminait par un cliffhanger, donc en rentrant chez moi j'ai absolument voulu découvrir le dénouement", confie le jeune homme. Depuis 8 ans, Lucas regarde tous les soirs sa série préférée. "J'aime le mélange des genres, la série traite de thématiques de société, tout en mixant les intrigues policières et celles plus légères", explique-t-il. S'il n'a "aucune attente scénaristique" pour le grand final de ce vendredi, il reconnait que la soirée risque d'être "émouvante". "J'aimerais bien que ça continue ailleurs, mais si la conclusion est satisfaisante, ça ne me gênera pas que 'Plus belle la vie' ne revienne jamais", conclut-il.

Thibaut, 22 ans, commercial, Vendée

C'est avec ses parents que le jeune homme a découvert la série en 2005 lors du traditionnel dîner familial. "Au début, c'était plus une obligation qu'autre chose mais je me suis pris au jeu. Je me suis attaché aux personnages" nous explique-t-il. Après plus de dix ans de fidélité au feuilleton de France 3, la famille se détourne petit à petit des aventures du Mistral. "Les intrigues commençaient à s'essouffler, on s'ennuyait parfois donc on a changé de chaine et on a regardé le '20 heures' de France 2 et "Un si grand soleil"". Mais voilà, l'annonce de la fin de "Plus belle la vie" a été un "choc" pour Thibaut. "J'ai ressenti beaucoup d'émotion, de nostalgie. J'ai grandi avec 'Plus belle la vie' alors forcément vendredi soir je vais être très ému", explique-t-il.

Mais Thibaut n'est pas encore prêt à tourner la page. "En janvier, j'ai trouvé un site sur internet qui propose en streaming tous les épisodes de la série depuis son lancement. Je regarde 5 épisodes par jour depuis. J'en suis à la saison 4. Je ne crois pas à un retour sur une autre chaine, mais sur une plateforme de streaming oui. J'ai envie de voir une suite, c'est vraiment une série auquel je tiens. Je ne sais pas ce que je vais regarder à la télévision lundi soir", conclut-il.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.