"Oh non..." : Didier Deschamps s'agace d'une question d'Amandine Bégot sur RTL

"Oh non..." : Didier Deschamps s'agace d'une question d'Amandine Bégot sur RTL"Oh non..." : Didier Deschamps s'agace d'une question d'Amandine Bégot sur RTL © Abaca

, publié le 16 novembre 2022

Le sélectionneur Didier Deschamps était l'invité de la matinale de RTL ce matin.

Il botte en touche. A quelques jours du coup d'envoi de la Coupe du monde de football au Qatar, le sélectionneur des Bleus, Didier Deschamps, était l'invité de la matinale de RTL, pour évoquer l'équipe de France de football et les diverses actualités liées. Il répondait aux questions d'Amandine Bégot et Philippe Sanfourche.

"Allez, on y revient..."

Au cours de l'entretien, la matinalière a interrogé le coach des tricolores sur les nombreuses accusations de harcèlement sexuel qui visent la Fédération française de football. Une question qui a fortement agacé le champion du monde de 1998. "Vous évoquiez les dossiers sensibles...", a commencé Amandine Bégot. Avant d'être coupée par Didier Deschamps : "Allez, on y revient... Vous êtes très portée football ce matin". "Ces accusations d'agression sexuelle contre Noël Le Graët...", a enchaîné la journaliste. "Oh non...", a râlé l'invité. "Je sais que vous vous êtes déjà exprimé sur la question. Mais ça n'a pas pesé sur la préparation ?", a-t-elle questionné.

Remonté, Didier Deschamps a répondu : "Peser dans quel sens ? La préparation ? On n'a pas de préparation... Que ça a occupé l'environnement médiatique pendant des jours, des semaines, des mois... avec beaucoup d'infos, d'intox, de tout ce qu'on veut...". "Je vais être pragmatique et je le suis. Il y a eu un environnement, pas que par rapport à ça, qui n'était pas des plus calmes et des plus sereins pour différentes raisons, même si ça a été souvent le cas", a-t-il poursuivi, confiant qu'il s'en serait bien passé : "Moi, rien ne me fera perdre ma tranquillité. A partir du moment où je suis avec mes joueurs, tout ce qui est à l'extérieur, ça ne m'intéresse pas et je ne veux même pas savoir". puremedias.com vous propose de visionner la séquence.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.