Michel Sarran revient sur ses débuts compliqués en tant que chef cuisinier

Michel Sarran revient sur ses débuts compliqués en tant que chef cuisinier
Michel Sarran lors du Moscato Show dans les locaux de RMC à Paris, le 15 décembre 2016.

Devenu célèbre grâce à son rôle de juré dans l'émission Top Chef, Michel Sarran est désormais bien connu des Français. Déjà doublement étoilé, le cuisinier n'a plus à faire preuve de son talent. Pourtant, il semble que son début de carrière ait été quelque peu mouvementé... Invité à se confier dans le podcast MatriochK en décembre 2021, le chef est revenu sur ses débuts difficiles dans le métier.

Si la passion a toujours été présente et ce, depuis sa plus tendre enfance, c'est grâce au culot de sa maman que Michel Sarran a pu réaliser son rêve de devenir cuisinier. En effet, convaincue du talent de son fils, cette dernière n'a pas hésité à en vanter les mérites auprès d'un grand chef renommé. Invité du podcast MatriochK, celui qui a été évincé de Top Chef est revenu sur cette anecdote croustillante. "J'ai commencé avec ma mère, qui, comme ça un jour, est allée à Juan-Les-Pins manger au Juana où sévissait un certain Alain Ducasse. Et à la fin du repas, elle a demandé à voir le chef. 'C'est formidable ce que vous faites. Il vous manque un truc, c'est mon fils !' En gros, c'était ça", a-t-il raconté avant d'évoquer les conséquences de l'apprentissage compliqué de son métier.

"On pleure beaucoup"

Malmené par le chef expérimenté, le jeune Michel Sarran a beaucoup de mal à se fondre dans la marmite et à assimiler les spécificités du métier. "On pleure beaucoup, on pleure beaucoup de souffrance. Il m'apprend le langage culinaire, la technique, tout ce que je ne sais pas", a-t-il continué à expliquer.

Malgré une formation dans les règles, le grand ami de Philippe Etchebest fait mauvaise figure. D'ailleurs, il ne tarde pas à perdre sa première place de chef dans un établissement de Saint-Tropez. "Je me suis fait virer, parce que justement je n'avais pas tout assimilé dans tout ce que ces différents chefs avaient pu m'apporter. Il me manquait peut-être l'humilité...", a-t-il conclu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.