Marie-Christine Saragosse renouvelée à la tête de France Médias Monde

Marie-Christine Saragosse renouvelée à la tête de France Médias MondeUn climatologue en duplex sur France 24 avec son bébé dans les bras. © Abaca

, publié le 11 janvier 2023

Marie-Christine Saragosse a été de nouveau nommée présidente du groupe composé de France 24, RFI et Monte Carlo Doualiya

L'Arcom a pris sa décision. Aujourd'hui, l'Autorité de la régulation de la communication audiovisuelle et numérique a annoncé le renouvellement de Marie-Christine Saragosse à la tête du groupe France Médias Monde. Son nouveau mandat débute à partir du 23 avril. Pour rappel, ce groupe inclut France 24 et les stations Radio France Internationale (RFI) et Monte Carlo Doualiya (MCD). France Médias Monde détient également une participation dans la chaîne TV5 Monde.

Marie-Christine Saragosse renouvelée pour cinq ans

Dix ans après sa nomination en qualité de présidente-directrice générale (PDG) de France Médias Monde, à l'âge de 62 ans, Marie-Christine Saragosse conserve son statut au sein du groupe. Son nouveau mandat durera cinq ans jusqu'en 2028.

Fin juillet 2022, l'Arcom avait rendu un avis sur l'activité de France Médias Monde pour la période 2018-2021. L'autorité avait assuré que "les offres de France Médias Monde (radios, télévisions et offres numériques) avaient vu leur diffusion et leur distribution progresser sur la période", rappelant que France 24 "s'adressait à 482 millions de foyers fin 2021 (+37% par rapport à 2017)" et que RFI et MCD disposaient respectivement de 152 et 28 relais FM à travers le monde.

Ce rapport avait été rédigé après la suspension "définitive" de RFI et France 24 décrétée par le Mali en mars 2022 dans un contexte de fortes tensions. Avant la suspension, plus d'un tiers de la population malienne suivait RFI et France 24 chaque semaine, soulignait en juin 2022 France Médias Monde, qui espérait la reprise du dialogue avec les autorités maliennes.

Au-delà de cet événement, le bilan de ce deuxième mandat de Marie-Christine Saragosse avait aussi été marqué par une grève, menée en fin d'année dernière, au sein de la rédaction de France 24. Les journalistes dénonçaient la difficulté de leurs conditions de travail. À cette occasion, Vanessa Burggraf, directrice de France 24, avait reconnu "un malaise" duquel "il va falloir sortir".

Un risque de suppression de la fréquence en Allemagne

Le 7 décembre dernier, auditionnée au Sénat par la commission de la Culture de l'éducation et de la Communication, Marie-Christine Saragosse a expliqué pourquoi l'arrêt de contribution audiovisuelle pouvait poser problème pour les groupes du service public.

"A l'international, la nature du financement n'est pas une simple posture. Elle a des conséquences immédiates. A Berlin, on nous a fait savoir que la budgétisation était un flirt beaucoup trop étroit avec l'Etat et que ce n'était pas conforme à la législation allemande", a précisé Marie-Christine Saragosse. Pour rappel, le remplacement de la contribution audiovisuelle passe actuellement par une part de TVA. L'année prochaine, le budget de France Médias Monde proviendra uniquement des caisses de l'Etat. Selon "L'opinion", l'Allemagne pourrait alors supprimer la fréquence FM attribuée au groupe depuis 1999.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.