Manon ("Le meilleur pâtissier" 2022) : "Je ne me suis jamais dit que j'allais gagner"

Manon ("Le meilleur pâtissier" 2022) : "Je ne me suis jamais dit que j'allais gagner"

, publié le 8 décembre 2022

Tout juste nommée gagnante du 11e concours diffusé sur M6, Manon Broutée revient sur les hauts et les bas de la compétition dans un entretien à puremedias.com.

La 11e saison du "Meilleur Pâtissier ", c'est déjà fini. L'émission de M6 présentée par Marie Portolano s'est conclue hier par la victoire de Manon Broutée, une Montpelliéraine de 20 ans. La jeune femme étudiante en diététique s'est confiée à puremedias.com sur son parcours, ses faux pas et ses attentes pour l'avenir. Un échange sucré.

Propos recueillis par Tom Kerkour

puremedias.com : Après 14 semaines de compétition et surtout une victoire, comment vous sentez-vous ? Soulagée ?Manon : Je me sens vraiment hyper bien, je reçois énormément de messages de soutien, des mots super gentils. Après tout ça, ça ne peut qu'aller bien, c'est génial de se voir à la TV !

N'est-ce pas trop difficile de se voir à l'écran plusieurs mois après la fin du tournage ?Je pensais que ce serait difficile de me voir à l'écran mais en vérité, ça va. Je trouve que les épisodes collent vraiment à notre personnalité.

Au cours de la finale, vous remportez les deux premières épreuves. A quel moment pensez-vous avoir une chance de gagner ?Jamais ! Je ne me suis jamais dit dans ma tête que j'allais gagner. Pour moi, c'était quelque chose qui n'arrivait qu'aux autres. Alors je ne me suis jamais vraiment reposée sur mes acquis, même si j'avais réussi, ça me paraissait tellement irréel. Alors je me suis donnée jusqu'au bout.

"Je suis un peu tête en l'air"- Manon ("Le meilleur pâtissier" 2022)A la première épreuve vous avez pourtant fait une bourde...C'est vrai, mais ça me représente bien, je suis un peu tête en l'air. On ne peut pas tout faire parfaitement dans ce genre de compétitions, c'est plutôt rigolo je trouve. En plus, ça s'est bien fini.

Quelle épreuve vous a donné le plus de fil à retordre ?J'ai eu du mal avec l'épreuve créative de la 100e émission, celle où j'ai choisi de faire un frigo en trompe l'oeil, en cake design, ce qui n'était vraiment pas mon truc. Je me pose la question depuis, mais je ne sais pas ce que j'aurais pu faire à la place... Mais bon, on ne change pas l'histoire.

Comment avez-vous vécu votre relation avec Cyril Lignac et Mercotte ?Ils étaient vraiment très très bienveillants, toujours là pour donner des conseils, on ressentait vraiment une ambiance géniale qui a permis qu'on se sente bien. Les échanges étaient chaleureux, presque familiaux.

Maintenant que l'émission est terminée, qu'allez-vous faire ? Vous parliez de passer votre CAP en candidat libre, est-ce toujours un projet ?C'est toujours mon envie, mais je ne le ferai pas cette année, je veux me consacrer à mes projets : passer beaucoup de temps à partager, être très présente sur les réseaux sociaux comme YouTube et TikTok. Ca me plaît de pouvoir partager et échanger, recevoir des commentaires, pouvoir y répondre. J'ai aussi un projet avec Nils (un autre finaliste, ndlr) qui sortira en janvier, mais c'est un secret. C'est quelqu'un que j'ai vraiment adoré, notre duo fonctionne bien.

Et votre envie d'ouvrir une pâtisserie "saine" ?C'est toujours un rêve, ça reste dans ma tête pour l'instant. On verra un jour si ça se réalise. Je ne sais pas encore comment je m'y prendrai, c'est peut-être quelque chose que je ferai toute seule, avec ma maman.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.