"Les invisibles" : France 2 déprogramme à la dernière minute le lancement de la saison 2 de sa série policière

"Les invisibles" : France 2 déprogramme à la dernière minute le lancement de la saison 2 de sa série policièreLa bande annonce de la saison 2 de la série "Les invisibles" sur France 2 © Sofie GHEYSENS - STORIA TELEVISION - FTV

, publié le 10 octobre 2022

Le retour de la série policière "Les invisibles" fait les frais du coup d'envoi de la nouvelle émission politique de France 2 "L'événement" avec Emmanuel Macron. Le feuilleton "Un si grand soleil" voit lui aussi sa programmation être chamboulée.

Le retour de la série policière de France 2 attendra. Alors que la nouvelle saison des "Invisibles" était prévue sur la chaîne ce mercredi 12 octobre après une saison 1 couronnée de succès, l'actualité en a décidé autrement. La chaîne a en effet annoncé vendredi la diffusion ce soir-là de sa nouvelle émission politique "L'événement", portée par Caroline Roux, qui recevra le président de la République Emmanuel Macron, pour un entretien d'une heure en direct. Un exercice qui sera renouvelé quinze jours plus tard dans les mêmes conditions, soit le mercredi 26 octobre.

En conséquence, le coup d'envoi de la saison 2 des "Invisibles" est reporté à une date ultérieure, qui pourrait être le mercredi 2 novembre. Une date à confirmer avec la publication des prochains bulletins de programmes qui aura lieu ce mardi en fin d'après-midi.

"Un si grand soleil" déprogrammé durant deux soirées

Les mercredis 12 et 26 octobre, avec le début de "L'événement" prévu à 20h30, "Les invisibles" ne sera pas la seule série à faire les frais de ce choix de programmation puisque le feuilleton quotidien "Un si grand soleil" sera également déprogrammé pour l'occasion. Dans son communiqué, France 2 précise que les épisodes seront décalés. Enfin, entre deux numéros de "L'événement", le mercredi 19 octobre, en première partie de soirée, la chaîne du service public proposera un unitaire en rediffusion, "On n'efface pas les souvenirs", avec Annelise Hesme et Stéphane Debac.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.