"Les gens se plaignent" : Marion Bartoli (Amazon) critique la couverture de Roland-Garros par France Télé

"Les gens se plaignent" : Marion Bartoli (Amazon) critique la couverture de Roland-Garros par France TéléMarion Bartoli remontée contre France Télévisions, ce vendredi sur Europe 1. © Europe 1

, publié le 3 juin 2022

La consultante d'Amazon Prime Video estime "logique" que la plateforme américaine ait décroché le choc Nadal-Djokovic le 31 mai dernier.

Marion Bartoli égratigne France Télévisions. La gagnante du tournoi de Wimbledon en 2013, aujourd'hui consultante sur Amazon Prime Video, n'y est pas allée de main morte, ce vendredi dans "Culture médias" sur Europe 1, pour critiquer la couverture éditoriale de l'équipe d'en face.

"Si France Télé veut un autre contrat, ils ont qu'à renégocier leur contrat"

Marion Bartoli a été invitée à réagir à la colère de Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions, après la programmation le 31 mai dernier en "Night session" du quart-de-finale événement entre Rafael Nadal et Novak Djokovic. Des sessions nocturnes contractuellement diffusées, depuis 2021, sur la plateforme américaine. À titre exceptionnel, cette confrontation de nuit a été proposée "gratuitement" à partir d'un compte Amazon.

"Amazon a signé un contrat et sur (celui-ci) il est stipulé que le match de soirée serait le plus beau match de la journée. Il va falloir m'expliquer (ce qu'il y a de plus beau) que Nadal-Djokovic. Donc c'est juste contractuel", a répliqué Marion Bartoli à ceux qui soulèvent l'hypothèse, selon laquelle Amélie Mauresmo aurait privilégié Amazon Prime Vidéo parce qu'elle était membre de l'équipe éditoriale de la plateforme lors de son arrivée sur le marché la saison passée.

Thibault Le Rol, journaliste à Prime Video, estimait, de son côté, quelques instants plus tôt "qu'il aurait été étonnant de ne pas mettre ce match là en 'Night session', nouveau produit phare du tournoi de Roland-Garros". Et Marion Bartoli de saisir la balle au bond : "Après si France Télé veut un autre contrat, ils ont qu'à renégocier leur contrat", a-t-elle poursuivi. "Mais à partir du moment où un contrat est signé avec des engagements de la part du tournoi, il est logique que le tournoi respecte ses engagements."

"France Télévisions réduit de plus en plus ses heures de diffusion"

L'ancienne numéro un française a ensuite lâché ses coups contre la présidente du groupe public et ses équipes. "Delphine, elle est très gentille mais à un moment donné, France Télévisions réduit de plus en plus ses heures de diffusion", a-t-elle estimé. En première semaine, le groupe public, dont l'équipe a été renforcée avec l'arrivée aux commentaires de Richard Gasquet, n'a pourtant pas lésiné sur les moyens. Il a consacré son antenne au tennis dès 11h sur France 4, sacrifié "N'oubliez pas les paroles", leader en access la majeure partie de la saison sur France 2, avant de rendre l'antenne certains jours à plus de 21h sur France 3.

Et Marion Bartoli d'enfoncer le clou : "Ce n'est pas moi qui le dit, les gens se plaignent de plus en plus parce qu'il y a beaucoup de publicité, les matches sont de plus en plus réduits. Ils mettent des plateaux au milieu, où ils invitent des personnalités qui n'ont pas forcément (quelque chose) à voir avec le tennis et qui viennent parler de leur actualité personnelle (alors que) les gens préféreraient continuer à regarder le match.Effectivement, sur Prime Video nous, on a pris le parti d'être focus sur le tennis, sur le spectacle, sur le match. C'était donc totalement logique que Prime Video ait ce match." puremedias.com vous propose de visionner la séquence.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.