Le meilleur pâtissier : Marie Portolano raconte ses débuts difficiles

Le meilleur pâtissier : Marie Portolano raconte ses débuts difficiles
Marie Portolano lors du match Patrice Quarteron vs Dzevad Poturak à Paris, le 10 décembre 2015.

Fraîchement débarquée à la tête du Meilleur pâtissier, Marie Portolano a su convaincre les téléspectateurs. Pourtant, dans une nouvelle interview publiée le 30 décembre 2021, l'ancienne animatrice sportive a raconté au Parisien avoir rencontré quelques difficultés au début de l'émission.

Pour la dixième saison du Meilleur pâtissier, M6 avait créé la surprise en désignant Marie Portolano pour remplacer Julia Vignali à la tête de l'émission. Un choix pas forcément évident, la jeune femme de trente-huit ans étant jusque-là surtout connue pour avoir animé des programmes sur le sport et co-réalisé un documentaire sur le sexisme dans le milieu du journalisme sportif.

"Le premier jour, j'avais peur des silences"

En dépit d'un univers aux antipodes de ces postes précédents, Marie Portolano semble avoir accepté la proposition de M6 avec enthousiasme. "Je n'ai pas hésité une seconde", confie-t-elle au Parisien. Néanmoins, l'animatrice révèle qu'un tel changement n'a pas toujours été simple à gérer : "Le premier jour, j'avais peur des silences, je parlais vite comme pour un direct. Je me suis mis la pression. Heureusement, tout le monde a été bienveillant."

Malgré ces quelques adaptations, le constat s'avère positif. Cette nouvelle édition semble avoir trouvé son public avec 2,6 millions de spectateurs en moyenne et 28% de part de marché sur la cible de la chaîne, à savoir les femmes de plus de cinquante ans. Toutefois, en dépit de ce succès, Marie Portolano concède qu'il lui reste quelques ajustements à faire en prévision de la prochaine saison : "Je dois apprendre à mieux poser ma voix, glisse-t-elle. Parfois, on a l'impression que je hurle."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.