LCI : Echange tendu entre Sandrine Rousseau et Yannick Jadot sur les manifestations policières

LCI : Echange tendu entre Sandrine Rousseau et Yannick Jadot sur les manifestations policièresLCI : Echange tendu entre Sandrine Rousseau et Yannick Jadot sur les manifestations policières © LCI

, publié le 23 septembre 2021

La chaîne info du groupe TF1 a organisé hier un débat entre les deux finalistes de la primaire écologiste.

Les écolos auront bientôt leur challenger. Hier soir, sur LCI, Ruth Elkrief a orchestré un débat entre les deux finalistes de la primaire écologiste pour l'élection présidentielle, Yannick Jadot et Sandrine Rousseau. Durant près de deux heures, les prétendants à l'Elysée ont évoqué diverses thématiques, comme l'écologie - bien sûr -, mais aussi la politique internationale, les impôts ou la sécurité. C'est sur ce dernier sujet que les deux politiques se sont accrochés.

"Tu ne vas jamais manifester ?"

Depuis le début de la campagne de cette primaire, Sandrine Rousseau, soutien public d'Assa Traoré, reproche à son concurrent, Yannick Jadot, d'avoir manifesté auprès des policiers le 14 mai dernier à Paris, à la suite de la mort d'un policier à Avignon. "Quand des policières et des policiers, qui veulent bien faire leur travail, disent : 'Venez nous soutenir. Ne nous laissez pas seuls avec l'extrême-droite'. Sinon, ça veut dire qu'il n'y a plus que l'extrême-droite qui s'occupe des policiers ? Dans ce moment-là, ce n'était pas confortable. Mais gouverner, ce n'est pas confortable", s'est-il défendu.

Yannick Jadot a alors été interrompu sèchement par son interlocutrice : "Mais gouverner, ce n'est pas manifester ! Pardon ! Je te renvoie ce que tu m'as dit depuis le début". "Parce que tu ne vas pas manifester ? Tu ne vas jamais manifester ? Gouverner, ce n'est pas faire République-Nation tous les samedis", a répété Yannick Jadot. "On a un enjeu de garder la paix... Juste avant, on a eu une tribune signée par des militaires qui voulaient faire sédition", a ajouté Sandrine Rousseau. "Mais quel rapport ?", a-t-il réagi, effaré.

"Tu les as reçus !?"

"Vous savez, ce n'était pas une manifestation confortable. Encore une fois, des policières et des policiers sont venus me voir, en disant : 'On ne supporte pas le racisme dans la police. On ne supporte pas les violences policières. On aimerait être formé. On aimerait pouvoir faire de la prévention (...) Ne nous laissez pas seuls avec Zemmour et le Rassemblement national'. J'ai considéré que mon rôle politique était d'être à leurs côtés", a enchaîné Yannick Jadot. "Moi, mon rôle politique, c'est de les recevoir en dehors de la manifestation", a glissé Sandrine Rousseau. "Tu les as reçus !?", a lâché le débatteur. "Oui, je les ai contactés", a-t-elle rétorqué. Un ange est passé. puremedias.com vous propose de visionner la séquence.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.