Karine Le Marchand sur son passé de mannequin : "Je ne mangeais quasi plus"

Karine Le Marchand sur son passé de mannequin : "Je ne mangeais quasi plus"
Karine Le Marchand lors du défilé de la collection printemps/été de Jean-Paul Gaultier durant la Fashion Week de Paris, le 22 janvier 2020.

Dans une nouvelle interview accordée à Gala, paru en kiosque le 4 novembre, l'animatrice de L'amour est dans le pré s'est confiée sur ses débuts difficiles dans le mannequinat ainsi que sur les troubles alimentaires qu'elle avait développés durant cette période.

Avant de devenir une des animatrices les plus appréciées des Français en présentant des émissions populaires comme L'amour est dans le pré, Karine Le Marchand avait à l'origine envisagé une carrière de mannequin. Or, comme elle l'explique à Gala, les injonctions parfois malsaines de l'industrie de la mode l'ont conduite à développer des troubles alimentaires qui ont ensuite basculé vers l'anorexie.

"Je suis passée sous la barre des 50 kilos"

"Quand j'ai commencé, on m'a dit que j'avais trop de hanches. Je me suis mise à faire du sport, je ne mangeais quasi plus", explique la meilleure amie de Stéphane Plaza. Elle continue en expliquant avoir vite perdu énormément de poids : "Je suis passée sous la barre des 50 kilos pour 1,77 mètres." L'animatrice expose également d'autres aspects profondément malsains du milieu : "La seule chose dont je me souviens, c'est qu'il y avait à l'époque, des parties fines organisées par des vieux dégueulasses, c'était malsain, mais consenti." Aujourd'hui, l'animatrice semble avoir guérie de ses anciennes blessures mais explique être toujours dans "l'hyper contrôle" : "Je n'ai que moi. (...) J'ai grandi sans pilier. Et je suis celui de ma fille."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.