Johnny Hallyday "vivait mal" sa marionnette dans "Les Guignols" : "Par tous les moyens il essayait de faire arrêter ça"

Johnny Hallyday "vivait mal" sa marionnette dans "Les Guignols" : "Par tous les moyens il essayait de faire arrêter ça"Premières secondes du documentaire "Johnny par Laeticia" © Capture d'écran M6

, publié le 8 décembre 2022

Dans le documentaire "Johnny par Laeticia", Laeticia Hallyday et Jean-Claude Camus révèlent que Johnny Hallyday avait très mal vécu sa caricature dans "Les Guignols" de Canal+.

Immortel Johnny Hallyday. Cinq ans après la disparition du rockeur, M6 consacre ce jeudi 8 décembre 2022, sa soirée à l'interprète de "Que je t'aime", "Allumer le feu" ou encore "Les portes du pénitencier". Dans un documentaire événement, intitulé "Johnny par Laeticia", trois de ses proches; Laeticia Hallyday, sa femme, Jean-Claude Camus , son manager et Daniel Rondeau, un écrivain et ami, ont accepté de se confier sur les grands moments de la vie de l'ex-idole des jeunes.

"C'est quelque chose qui l'a vraiment fait souffrir"

Dans ce documentaire réalisé par William Karel, Laeticia Hallyday et Jean-Claude Camus reviennent notamment sur la célèbre marionnette du chanteur dans "Les Guignols". En effet, à la fin des années 80, de par sa voix et son physique, Johnny Hallyday était devenu une mine d'or d'inspiration pour les humoristes et caricaturistes de l'émission culte de Canal+. Régulièrement moqué, Johnny était représenté en personnage benêt qui s'amusait d'un rien et notamment de la célèbre "boîte à coucou". Sa marionnette commençait toutes ses phrases par le désormais célèbre "Ah que".

Dans "Johnny par Laeticia", Jean-Claude Camus, son manager de 1975 à 2017, révèle que le chanteur avait voulu faire arrêter ces moqueries incessantes. "Johnny le vivait très mal. Il en a vraiment beaucoup beaucoup beaucoup souffert. Par tous les moyens il essayait de faire arrêter ça et évidemment ça ne s'arrêtait pas. C'était un mauvais passage pour lui", déclare-t-il avant que Laeticia abonde dans son sens : "Il a toujours souffert du jugement que certains pouvaient avoir sur lui, qui finalement le jugeaient comme une caricature des 'Guignols'. C'est quelque chose qui l'a vraiment fait souffrir'.

Dans le documentaire de M6, les téléspectateurs découvriront des images d'archives d'une interview de Johnny Hallyday chez Anne Sinclair dans "7 sur 7". "Ca ne fait pas rire du tout ma fille qui est revenue de l'école et qui s'est battue plusieurs fois pour qu'on respecte son père, expliquait-il. Par rapport à David (Hallyday), par rapport à Laura (Smet), ce n'est pas très marrant. Ce n'est pas très agréable de s'entendre traiter d'abruti".

En 1989, à l'invitation de Philippe Gildas, Johnny Hallyday avait tout de même consenti à rencontrer son double en latex et lui avait alors coupé le nez en direct sur le plateau de "Nulle part ailleurs".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.