Jean-Pierre Pernaut évoque son traitement contre le cancer : "Ça crève !"

Jean-Pierre Pernaut évoque son traitement contre le cancer : "Ça crève !"
Portrait de Jean-Pierre Pernaut réalisé lors du JT de 13h de TF1, le 1er septembre 2011.

Il y a quelques semaines, Jean-Pierre Pernaut annonçait être atteint d'un cancer des poumons. Depuis, le journaliste suit un traitement drastique et ne cesse de communiquer sur cette maladie trop souvent sous-estimée. Interrogé par TV Mag le mercredi 8 décembre 2021, il a néanmoins évoqué les terribles effets secondaires dont il est victime.

Après avoir vaincu un cancer de la prostate, Jean-Pierre Pernaut doit désormais se battre contre un cancer des poumons. Bien décidé à ne pas se laisser submerger par la peur et la maladie, l'ancien animateur du 13h de TF1 enchaîne les séances de radiothérapie. Un traitement médical certes nécessaire, mais qui fatigue énormément le mari de Nathalie Marquay. "Je vais bien. Enfin, je vais comme tous les malades du cancer qui se soignent et qui suivent des traitements un petit peu lourds...", a-t-il d'abord confessé dans l'émission Buzz TV, diffusée sur TV Mag.

"J'aurais la réponse de mon traitement actuel à la mi-janvier"

Très ouvert sur le sujet, Jean-Pierre Pernaut encourage tous les hommes, même jeunes, à se faire dépister régulièrement. Mais pas question pour autant de minimiser les effets secondaires d'un tel combat. "Là j'ai suivi une nouvelle radiothérapie de choc. (...) J'ai suivi cinq séances de radiothérapie. Ça crève, car les rayons créent une inflammation dans le poumon, ce qui me fait tousser depuis trois mois ! Mais quand je suis à l'antenne c'est marrant, je ne tousse pas ! (...) J'aurais la réponse de mon traitement actuel à la mi-janvier. Il n'y a pas de raison de déprimer avant. On verra après...", a-t-il ensuite confié en gardant le sourire.

Également présente lors de cette interview, Nathalie Marquay s'est montrée confiante. "Moi j'ai toujours de bons présages et pour l'instant, je n'ai pas fais de cauchemars là-dessus, mon chéri, tout va bien, ça va aller. (...) Il n'a pas le choix, il est obligé de s'en sortir. Il a deux enfants derrière lui, sa petite femme, donc il n'a pas le droit de nous lâcher", a-t-elle martelé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.