Jean-Pierre Pernaut atteint d'un second cancer : le monde de la télé le soutient

Jean-Pierre Pernaut atteint d'un second cancer : le monde de la télé le soutient
Jean-Pierre Pernaut et Nathalie Marquay à la première de "La Belle et la Bête" au théâtre Mogador à Paris, le 24 octobre 2013.

Après avoir annoncé le 22 novembre 2021 qu'il était atteint d'un cancer du poumon, Jean-Pierre Pernaut, ex-présentateur vedette du JT de 13h de TF1, a reçu des messages de soutien de la part de plusieurs personnalités de la télévision.

En septembre 2018, Jean-Pierre Pernaut annonçait qu'il venait de se faire opérer pour un cancer de la prostate. Trois ans plus tard, dans une vidéo partagée sur Twitter ce 22 novembre, il a révélé être atteint d'un cancer du poumon. "J'ai appris cette maladie au mois de mai dernier. J'ai subi une première opération début juillet, un traitement qui continue depuis quelques semaines", a-t-il expliqué, précisant que tout allait "bien pour l'instant".

"Une profonde pensée pour Jean-Pierre Pernaut"

Après la révélation de cette triste nouvelle, le journaliste a reçu une énorme vague de soutien de la part des internautes. Plusieurs personnalités du monde de la télévision lui ont également envoyé tout leur courage, à l'instar de Denis Brogniart. "Pensées très amicales Jean-Pierre. Tu es un roc avec un mental hors du commun. Je t'embrasse", a écrit le présentateur de Koh-Lanta. Le 23 novembre, Marie-Sophie Lacarrau, qui a succédé à l'époux de Nathalie Marquay à la présentation du 13h de TF1, lui a rendu hommage à l'antenne. "On ne pouvait faire ce journal sans avoir une profonde pensée pour Jean-Pierre Pernaut. Au 13h, on lui envoie évidemment tout notre soutien et il le sait. On pense aussi à tous ceux qui souffrent de cette maladie", a-t-elle déclaré.

Interrogé par Le Parisien, Jean-Pierre Pernaut a indiqué avoir "reçu davantage de messages ces jours-ci que l'an dernier lors de (son) départ du 13h". De quoi lui mettre du baume au coeur pour traverser cette nouvelle épreuve.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.