"Je m'en moque !" : Philippe Lucas absent des Mondiaux de natation sur France télévisions

"Je m'en moque !" : Philippe Lucas absent des Mondiaux de natation sur France télévisionsPhilippe Lucas dans "TPMP" © Abaca

, publié le 3 juin 2022

Le célèbre entraîneur accorde ce vendredi un entretien à "L'Equipe".

Pas fan de la natation sur le petit écran. Ce vendredi, l'emblématique coach de Laure Manaudou, Philippe Lucas, accorde un entretien à "" afin d'évoquer son rapport avec les médias. Au cours de cette interview, l'éphémère chroniqueur de "Touche pas à mon poste" ne cache pas son désintérêt concernant la couverture médiatique des compétitions de natation. "Ca me fait chier !", lance-t-il à ce sujet.

"Déjà", lorsqu'il était consultant sur France Télévisions, en 2015 et 2016, Philippe Lucas confie que "ça ne le passionnait pas" : "J'avais simplement accepté parce qu'il y avait Laure Manaudou (également consultante de France Télévisions, ndlr), ça nous faisait plaisir de reformer le duo". Il confirme ainsi que les téléspectateurs ne le retrouveront pas sur France Télévisions pour les prochains Mondiaux de natation, qui auront lieu en juin, à Budapest : "Non, ils ne font plus appel à moi... Je ne sais pas pourquoi mais je m'en moque, ce n'est pas mon truc". "Quand j'y étais, j'entraînais en même temps, j'avais des nageurs en finale, il fallait jongler avec tout, l'échauffement, remonter en cabine, redescendre les conseiller...", raconte le coach.

"Quand t'écoutes ce qui s'est fait après moi, et bien, tu changes de chaîne !"

Philippe Lucas assume également son rôle de "grande gueule" : "En tout cas, quand t'écoutes ce qui s'est fait après moi, et bien, tu changes de chaîne !". Et de donner les bons et les mauvais points : "Il y avait un mec bon, c'était Yannick Agnel. Florent Manaudou, c'était pas mal aussi, mais il a un problème. A part le 50 crawl (50 mètres, ndlr), il ne connaît pas grand chose...". "Il faut être capable de parler de tout, du demi-fond, du quatre nages, du sprint. Il faut aussi un entraîneur, plusieurs profils", conclut-il.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.