Hôtel du temps : Les propos de Dalida "réellement tenus" selon Thierry Ardisson

Hôtel du temps : Les propos de Dalida "réellement tenus" selon Thierry Ardisson
Thierry Ardisson lors de la conférence de presse de France Television au Pavillon Gabriel à Paris, le 24 août 2021.

Lundi 2 mai 2022 sur France 3 se déroulait le premier numéro de l'émission Hôtel du temps, consacré à la vie de Dalida. L'artiste ressuscitée grâce à la technologie, a elle-même évoqué le sujet. Selon Thierry Ardisson dans une interview accordée au journal Le Point le 1er mai 2022, l'artiste a véritablement tenu ces propos.

Pour son retour à la télévision lundi 2 mai 2022, Thierry Ardisson a frappé fort avec son émission l'Hôtel du temps : pour cette première édition, diffusée sur France 3 et consacrée au parcours et à la vie de Dalida, la chanteuse a elle-même répondu aux questions de l'animateur. Une prouesse technique bluffante, réussie grâce à la technologie et au travail d'une actrice choisie pour interpréter l'artiste. Tout au long de l'émission, Dalida évoque ainsi sa passion pour la musique, sa jeunesse, ses amours et ses drames. Des propos qui, contrairement à ce que l'on pourrait penser, n'ont pas été inventés comme l'explique Thierry Ardisson dans une interview accordée au journal Le Point lundi 2 mai dernier. "Tous les propos qu'elle tient dans cette interview post-mortem, elle les a réellement tenus dans la vie, affirme-t-il. Disons, à 95 %."

"C'est moi qui tricote l'interview"

Les 5% pourtant ? Une remarque que la chanteuse n'a jamais effectuée, comme le précise Thierry Ardisson : "Il y a un truc qui est faux : c'est quand elle me demande si François Mitterrand, avec qui on lui prête une liaison, est venu à son enterrement... Orlando (le frère et producteur de Dalida ndlr) a donné son accord en me disant que Dali se serait sûrement posé la question." Et de conclure : "Ce sont les seules entorses que je fais au concept. (...) C'est moi qui tricote l'interview avec leurs différents propos."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.