Geneviève de Fontenay attaque Sylvie Tellier et dénonce "une énième provocation"

Geneviève de Fontenay attaque Sylvie Tellier et dénonce "une énième provocation"
Geneviève De Fontenay interviewée par Jean-Jacques Bourdin sur la station radio RMC à Paris, le 22 janvier 2016.

Décidément, Geneviève de Fontenay semble avoir une dent féroce contre Sylvie Tellier. Sans cesse en train de crier au scandale, la dame au chapeau s'est cette fois indignée de se voir voler son statut par l'ancienne Miss France. Une colère noire dont elle a fait part le lundi 6 décembre 2021 via un communiqué de presse officiel.

Si elle n'est plus investie dans le comité Miss France depuis plusieurs années, Geneviève de Fontenay en reste la Présidente, quoiqu'en dise Sylvie Tellier ! Énervée de se voir ainsi mise à l'écart de façon récurrente, celle qui ne souhaite plus fêter son anniversaire a pris la parole via un communiqué de presse. "À l'approche de l'élection de Miss France 2022, le 11 décembre prochain à Caen, je tiens à rappeler fermement que je suis et reste la Présidente du Comité Miss France. L'utilisation abusive de cette fonction par Sylvie Tellier constitue une énième provocation qui dépasse l'entendement !", a-t-elle d'abord écrit dans les premières lignes.

"Sylvie Tellier ment effrontément"

Mais ce n'est pas tout ! Celle qui refuse de se faire vacciner contre le coronavirus a notamment souligné les propos mensongers de Sylvie Tellier concernant la célébration du centenaire du concours. "Il est inadmissible qu'elle publie de nouveau un livre dans lequel elle ment effrontément en inventant un double faux centenaire ! Je rappelle que l'élection Miss France, organisée par Maurice de Waleffe, est née en 1928 à la demande de Miss Univers et que, me concernant, nous ne sommes pas encore en 2032", s'est-elle ensuite indignée.

Il y a peu, c'était l'annonce d'Alexia Laroche-Joubert concernant la mise en place de contrats de travail pour les Miss régionales qui avait révolté la dame au chapeau. Ainsi, cette dernière fait une demande toute particulière aux nouvelles candidates. "Aujourd'hui, en ma qualité de présidente du Comité Miss France, j'invite les Miss à reverser 1000 euros du salaire qu'elles percevront à des maires ou des associations pour aider les familles en difficultés et les enfants dans le besoin", a-t-elle conclu. Reste à savoir si cette demande sera entendue...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.