Fin de "Plus belle la vie" : Pure Médias a vu en avant-première l'ultime documentaire sur la série

Fin de "Plus belle la vie" : Pure Médias a vu en avant-première l'ultime documentaire sur la série"Plus belle la vie" : Le teaser de la soirée des adieux sur France 3 © FTV - TELFRANCE

, publié le 13 novembre 2022

Le vendredi 18 novembre en deuxième partie de soirée, France 3 diffusera "La grande aventure de Plus belle la vie", un documentaire destiné à retracer la petite et la grande histoire du doyen des feuilletons quotidiens français.

Il n'est jamais facile de se dire adieu. C'est pourtant ce que vont devoir se résoudre à faire le vendredi 18 novembre à partir de 22h50 les millions de fans de "Plus belle la vie". A l'issue de l'ultime prime, France 3 proposera un documentaire intitulé "La grande aventure de Plus belle la vie" que puremedias.com a pu visionner en avant-première.

Le doc suit un rythme chronologique et le début ressemble donc à une vaste session de rattrapage pour ceux qui auraient pris l'aventure en cours de route. Il est question du lancement compliqué du feuilleton en 2004 ou de l'évolution des principaux personnages.

Parmi les nombreux comédiens qui ont accepté de témoigner, Laurent Kérusoré est comme d'habitude le plus juste et le plus touchant dans ses propos. "C'est la seule série où je n'ai pas connu de star. Le premier rôle ici, c'est la place du Mistral", observe celui qui incarnait depuis 2005 Thomas Marci, fils de Roland, le patron du bar du Mistral que Hubert Besson, le producteur historique, considérait comme un personnage "totémique".

"On a fait bouger les mentalités"

Une des forces de "Plus belle la vie" durant ces longues années aura été son traitement des principaux thèmes de société. Dans sa période faste, la série quotidienne était même surnommée "l'autre JT" tant elle permettait de prendre le pouls de la société française. "Il y a un sujet sur lequel 'Plus belle la vie' est irréprochable, c'est la façon dont on a traité l'homosexualité. On a fait bouger les mentalités", cite en exemple Pierre Martot (alias Léo Castelli) dans le documentaire. "Je n'ai jamais joué un gay, j'ai joué Thomas. Je n'ai jamais joué une sexualité, j'ai joué une entité", analyse Laurent Kérusoré.

"Plus belle la vie" a été le théâtre de nombreuses premières dans l'univers des fictions françaises, comme le rappelle à juste titre le documentaire qui sera diffusé le 18 novembre prochain. Premier baiser gay à une heure de grande écoute, premier mariage homosexuel, premier comédien transgenre...

Passé ce long rappel, les fans savoureront les vingt dernières minutes, qui se focalisent sur les dernières scènes des comédiens avec larmes et discours émouvants à la clé. Le moment fort de "La grande aventure de Plus belle la vie" est sans nul doute le tournage de l'ultime scène de la série, qui a eu lieu le 29 septembre dernier à Marseille et réunissait alors Laurent Kérusoré, Joakim Latzko et Élodie Varlet.

"Et c'est une fin de série !"

Ce jour-là, l'interprète de Thomas Marci aura beau faire mine de se tromper dans son texte ou de simuler un problème de micro, il doit bien finir par se rendre à l'évidence, la fin de "Plus belle la vie" est inéluctable. Et quand le 1er assistant réalisateur déclare pour la première fois "Et c'est une fin de série !" en lieu et place de l'habituel "Et c'est une fin de journée !", les larmes coulent. La place du Mistral est noire de monde, techniciens et comédiens se sont mélangés, y compris aux fenêtres et aux terrasses des décors. Applaudissements nourris, embrassades... et puis rideau.

Le documentaire de France 3 se termine par un bêtisier pour alléger la charge émotionnelle. Les rires au-delà des larmes, une belle manière de refermer cette aventure télévisuelle unique.

Tout au long de la semaine du 14 novembre, puremedias.com proposera des contenus autour de "Plus belle la vie" pour marquer la fin du feuilleton de France 3.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.