"Dans la vie, on me parle comme ça, je mets une droite" : Christophe Willem agacé des questions sur sa sexualité

"Dans la vie, on me parle comme ça, je mets une droite" : Christophe Willem agacé des questions sur sa sexualité"Dans la vie, on me parle comme ça, je mets une droite" : Christophe Willem agacé des questions sur sexualité © RTL

, publié le 2 octobre 2022

Le chanteur Christophe Willem était hier l'invité d'"On refait la télé" sur RTL.

Il est prêt à en découdre. Hier, à la mi-journée, Eric Dussart et Jade ont reçu dans "On refait la télé" sur RTL le chanteur et ancien candidat de "Nouvelle star", Christophe Willem. Au cours de l'entretien, l'invité a confié son agacement concernant les questions sur sa sexualité.

"Le gars, je l'ai fracassé"

Il a expliqué avoir "toujours répondu" aux questions des journalistes qui lui demandaient s'il était homosexuel : "Ces questions sont souvent posées par des hommes sur ce thème-là. Toujours par des hommes chez qui le côté féminin d'un homme en face dérange ou énervé".

Christophe Willem a raconté une expérience houleuse dans une émission d'une radio du service public : "Quelqu'un a passé trois ou quatre minutes. C'est très long en radio. Il a fait tout un sketch en disant : 'Christophe Willem, c'est comme Freddie Mercury, on hâte que vous ayez 28 ans pour enfin baiser avec des mecs, parce qu'on le sait tous depuis le début. Il n'y a que vous qui n'êtes pas au courant'". "J'étais tellement choqué. Le public en face était aussi choqué de ça. En fait, le gars, je l'ai fracassé. Je lui ai dit : 'La différence entre vous et moi. Vous, vous êtes payé pour défoncer les gens et vous avez besoin de faire une fiche pour sortir votre merde. Moi, je n'ai pas besoin de faire de fiches pour vous exploser en cinq minutes'", a poursuivi l'interprète.

"Remettons les pendules à l'heure !"

"Au bout d'un moment, les gens ont l'impression, parce que vous êtes connu et parce que vous êtes en interview, vous devez recevoir ce déversement de merde ! Et si vous répondez, vous allez paraître pour quelqu'un de prétentieux", a-t-il lancé. Et d'ajouter : "Dans la rue, le mec me parle comme ça, je lui mets une droite ! Remettons les pendules à l'heure !". "Et on peut être efféminé - je l'assume totalement -, on peut être maniéré et on peut avoir une voix aiguë, mais on peut aussi être en mesure de se faire respecter par ceux pour qui la sexualité est un problème", a conclu Christophe Willem. puremedias.com vous propose de visionner la séquence.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.