"Contrats de travail" des Miss France : Geneviève de Fontenay s'indigne

"Contrats de travail" des Miss France : Geneviève de Fontenay s'indigne
Geneviève de Fontenay lors de la cérémonie des Globes de Cristal au Lido à Paris, le 10 mars 2014.

Mercredi 17 novembre 2021, Alexia Laroche-Joubert annonçait la création d'un contrat de travail pour toute candidate participant à l'émission Miss France. Une nouveauté que ne semble pas apprécier Geneviève de Fontenay, ancienne présidente du comité, qui n'a pas mâché ses mots à ce sujet le lendemain sur Sud Radio.

Il y a quelques semaines, l'association Osez le féminisme attaquait en justice le concours de beauté Miss France. La raison : il violerait le droit du travail et serait sexiste. Une décision qui avait fait réagir de nombreuses personnalités, notamment d'anciennes Miss France mais aussi la nouvelle présidente du comité : Alexia Laroche-Joubert. Mercredi 17 novembre, cette dernière révélait d'ailleurs un énorme changement dans les règles du concours de beauté. L'ensemble des candidates auront en effet à signer un contrat de travail.

"J'arrive pas à comprendre un truc pareil"

Une nouvelle qui semble sidérer l'ex-présidente du comité, Geneviève de Fontenay. Invitée de l'émission Le Grand Matin sur Sud Radio jeudi 18 novembre 2021, la dame au chapeau a souhaité confier son avis sans aucun filtre. "Quand vous voyez des gens qui n'ont pas d'argent, on est dans une période très difficile, des gosses qui n'arrivent pas à manger comme il faut etc... et il y a des Miss qui veulent se faire payer pour faire l'élection de Miss France ? Mais c'est... J'arrive pas à comprendre un truc pareil", s'est-elle indignée. Et de conclure, en estimant que ces contrats sont une "provocation" : "C'est plus du tout ce que c'était vraiment."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.