Conflit TF1-Canal+ : Le patron du groupe Bouygues "confiant" sur une prochaine sortie de crise

Conflit TF1-Canal+ : Le patron du groupe Bouygues "confiant" sur une prochaine sortie de criseLe patron du groupe Bouygues évoque le conflit TF1/Canal+ sur BFM Business © BFM Business

, publié le 6 octobre 2022

Depuis plus d'un mois, Canal+ a coupé le signal des chaînes du groupe TF1, y compris en zone blanche. Invité de BFM Business mercredi soir, Olivier Roussat, directeur général de Bouygues, propriétaire de TF1, s'est exprimé sur ce dossier brûlant.

Un dirigeant confiant. Olivier Roussat, directeur général du groupe Bouygues, propriétaire de TF1, était invité mercredi soir sur BFM Business. Au cours de ces 20 minutes d'interview, la journaliste Hedwige Chevrillon n'a pas manqué de l'interroger sur la crise actuelle entre TF1 et Canal+, qui prive la première chaîne d'une partie de son audience après la coupure du signal opéré par le groupe crypté. "Je ne m'attendais pas à la coupure", a confié le dirigeant.

Qui a révélé avoir pris attache avec l'Autorité de la concurrence fin août pour la prévenir que Canal+ allait "instrumentaliser" le renouvellement du contrat de distribution en vue des auditions attendues dans le cadre de la fusion TF1/M6 qui était alors toujours d'actualité. "Finalement, ils ont coupé et ils ont choisi de le faire globalement", a rembobiné Olivier Roussat, en faisant référence à la coupure des chaînes du groupe TF1 non seulement pour les abonnés de Canal+, mais aussi pour les clients du service TNT Sat, assuré par le groupe de Maxime Saada en zone blanche. "Ca a fait une pression supérieure. Je ne doute pas que les uns et les autres trouvions un intérêt parce que je reste convaincu que ça pénalise et l'un et l'autre", a ajouté le patron de Bouygues.

"Je suis assez confiant"

A la question de la journaliste de BFM Business portant sur la sortie de crise, Olivier Roussat s'est montré optimiste : "Les deux sociétés vont réussir à trouver un accord. Je suis assez confiant. Elles vont discuter pour trouver un accord. Je n'en ai pas le moindre doute", a-t-il insisté sans s'avancer pour autant sur une échéance précise. Une vision plus optimiste que celle du patron de l'information du groupe TF1, Thierry Thuillier, qui a déclaré il y a quelques jours sur franceinfo à propos de la crise : "Nous, nous sommes prêts à parler. C'est ce qu'a rappelé Gilles Pélisson qui conduit les discussions et les négociations. Pour l'instant, la discussion n'a pas repris.Il est vrai que nous sommes dans un blocage sans perspective précise". puremedias.com vous propose de revoir l'intervention d'Olivier Roussat.

A LIRE AUSSI : "Conflit TF1-Canal+ : Récit d'un feuilleton médiatique, entre guerre des nerfs et guerre d'usure"

Pour rappel, TF1 a assigné en référé Canal+ en septembre pour obtenir le rétablissement du signal de ses chaînes dans les zones blanches. Mais le tribunal de commerce de Paris n'a relevé, dans une ordonnance rendue le 22 septembre dernier, "aucune obligation légale ou réglementaire" à opposer à Canal+. Le groupe TF1 a fait appel de cette décision.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.