Conflit TF1-Canal+ : La ministre de la Culture intervient auprès de la chaîne cryptée, Maxime Saada lui répond

Conflit TF1-Canal+ : La ministre de la Culture intervient auprès de la chaîne cryptée, Maxime Saada lui répondTF1 évoque son nouveau conflit avec Canal+ © Abaca

, publié le 4 septembre 2022

Rima Abdul-Malak a envoyé une lettre vendredi au patron du groupe cryptée.

Le gouvernement intervient. Vendredi, Canal+ a pris la décision de couper le signal des chaînes gratuites du groupe TF1 de ses offres. La raison : un différend commercial sur un nouvel accord de distribution. Depuis, les chaînes de la Une ont été fortement impactés sur leurs audiences. Par ailleurs, par voie de presse, Didier Casas, secrétaire général de TF1, a indiqué vendredi que "cette décision" est "illégale pour les foyers en zones isolées" car elle "est contraire à la loi sur l'audiovisuel de 1986 qui prévoit une obligation de couverture de 100% de la population métropolitaine". "Les plus pénalisés sont les deux millions de foyers des zones isolées, souvent en montagne, qui ne peuvent recevoir la télévision que par satellite", a-t-il souligné.

"J'en appelle à votre sens des responsabilités"

Dans une lettre adressée à Maxime Saada, que puremedias.com a pu se procurer, la ministre de la Culture Rima Abdul-Malak a demandé au patron du groupe Canal+ de rétablir le signal sur son offre TNT Sat, qui permet de recevoir les chaînes de la TNT dans les zones où la couverture hertzienne est mauvaise. "La coupure du signal des chaînes du groupe TF1 sur l'offre TNT Sat prive les personnes qui ne peuvent pas recevoir la TNT que par satellite de tout accès aux cinq chaînes gratuites du groupe TF1", a-t-elle rappelé.

A LIRE : Conflit Canal+/TF1 : Toutes les questions qui se posent dans ce dossier brûlant

Elle a précisé que "cette situation n'est pas conforme à l'intention du législateur qui était de garantir une couverture intégrale du territoire par la TNT en obligeant les chaînes de la TNT à mettre leur signal gratuitement à disposition d'un distributeur par satellite qui en fait la demande". "C'est pourquoi j'en appelle à votre sens des responsabilités et de l'intérêt général pour éviter de priver des centaines de milliers de foyers de la réception de l'intégralité des chaînes de la TNT", a conclu Rima Abdul-Malak.

"TF1 a un sentiment de toute-puissance"

Réponse du berger à la bergère ce dimanche. "Les chaînes gratuites de la TNT, telles que celles du groupe TF1, sont gratuites pour l'ensemble du public et doivent le rester", a répondu Maxime Saada, dans les colonnes du "". Il a ajouté ne pas "rencontrer ces difficultés avec les autres acteurs de la TNT, dont le groupe M6" et que "le groupe TF1 a un sentiment de toute-puissance du fait de sa position dominante et ce avant même une possible fusion". Visiblement, l'ambiance n'est pas encore à la réconciliation...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.