Caroline Margeridon raconte la mésaventure de son fils : "Maman j'ai bu du feu"

Caroline Margeridon raconte la mésaventure de son fils : "Maman j'ai bu du feu"
Caroline Margeridon à la soirée d'inauguration de la Foire du Trône sur la Pelouse de Reuilly à Paris, le 5 avril 2019.

Dans une interview pour Closer, parue en kiosque vendredi 9 juillet 2021, Caroline Margeridon a raconté une petite anecdote de vacances lors d'un voyage aux Bahamas, qu'elle et son fils Alexandre n'oublieront pas.

Avoir des enfants, c'est prendre le risque qu'il leur arrive quelques petits accidents. Et ce n'est pas Caroline Margeridon qui dira le contraire. En vacances aux Bahamas, elle et son fils ont décidé de se faire une petite virée de rêve, qui aurait pu mal terminer... "On avait loué une énorme limousine avec plein d'étoiles au toit. J'ai toujours voulu leur mettre plein d'étoiles dans les yeux", a déclaré l'acheteuse d'Affaire conclue dans les colonnes de Closer, paru en kiosque le 9 juillet. Pourtant, ce jour-là, tout ne s'est pas déroulé comme prévu : "Mon fils, Alexandre, a cru boire une bouteille d'eau alors que c'était de la vodka pure. Et j'entends : 'Maman, j'ai bu du feu !' Les Américains ont eu tellement peur que je leur fasse un procès qu'ils nous ont offert la location pendant une semaine !" Une petite frayeur qui n'a laissé aucune séquelle sur son aîné, sauf peut-être son dégoût pour la vodka. Quant à Caroline Margeridon, cette expérience ne lui a pas fait perdre le goût de la fête.

"Je fais toujours autant la fête"

L'ennemie de Pierre-Jean Chalençon l'a assuré au magazine Closer, elle aime les soirées bien arrosées : "Je bois toujours autant, je fais toujours autant la fête et j'ai toujours aussi peu besoin de sommeil. Alors je ne culpabilise pas et j'assume tout. Et on peut me critiquer sur les réseaux sociaux, rien ne m'atteint. Je ne connais pas ces haters. Mais ce qui me touche, ce sont mes followers chéris qui savent prendre ma défense quand on m'attaque !" Caroline Margeridon va vraisemblablement bien profiter de son été.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.