Arthur réclame près de 5 millions d'euros aux anciens dirigeants de La Grosse Equipe

Arthur réclame près de 5 millions d'euros aux anciens dirigeants de La Grosse EquipeLa bande-annonce de "Visual Suspect" présenté par Arthur © CHRISTOPHE CHEVALIN-TF1

, publié le 19 janvier 2023

L'animateur-producteur Arthur estime avoir été victime de "déclarations mensongères" lorsqu'il a racheté La Grosse Equipe à Jérémy Michalak, Thibaut Valès et Alexandre Dos Santos.

L'animateur estime avoir été trompé. Selon une information de "", le producteur Arthur a décidé de poursuivre en justice Thibaut Valès, Jérémy Michalak et Alexandre Dos Santos, anciens dirigeants de la société La Grosse Equipe - qui a produit "Hollywood Girls" et "Les Anges" -. Le visage de TF1, qui avait racheté l'entreprise en 2019, estime aujourd'hui avoir été dupé par les précédents patrons de La Grosse Equipe et leur réclame 4,8 millions d'euros.

Pour rappel, à la fin de l'été 2019, le trio à la tête de la société de production - qui collaborait principalement avec NRJ 12 -, avait cédé son entreprise pour 6,6 millions d'euros à Satisfaction Group, dirigé par Arthur.

"Des accusations graves proférées par des participantes antérieurement à la cession"

Mais aujourd'hui, le présentateur de "Vendredi tout est permis" poursuit les trois anciens producteurs devant le tribunal de commerce de Paris. Arthur considère avoir été trompé lors du rachat de La Grosse équipe et être victime de "déclarations mensongères dans le cadre de la cession". Il dénonce par ailleurs "l'absence d'informations concernant les accusations graves proférées par des participantes des émissions produites antérieurement à la cession".

En effet, Arthur a récupéré une entreprise qui a ensuite été au coeur de polémiques pour des faits qui auraient eu lieu avant la cession. En avril 2021, des anciennes participantes ont pointé du doigt les conditions de tournages qu'elles ont vécues lors de leur collaboration avec des programmes de La Grosse Equipe. Certaines ont évoqué des cas de harcèlement. D'autres affirment que de l'alcool et de la cocaïne avaient été "fournis par la production" lors de tournage, rapporte "L'informé". Une autre candidate, Aurélie Preston, avait même porté plainte contre la société après avoir été victime d'un jet de javel au visage par un autre participant.

Arthur s'attaque aussi à NRJ 12

De plus, après les échecs de divers programmes par NRJ 12 - le dernier en date, "Influences", a même été déprogrammé au bout de trois semaines -, La Grosse Equipe voit son contrat avec la chaîne se terminer. Le canal du groupe NRJ décide alors de ne plus lui faire de commandes. La fin d'un partenariat qui affecte fortement la production puisque le diffuseur représentait jusqu'à 90% du chiffre d'affaires annuel de La Grosse Equipe.

C'est pour ces raisons qu'Arthur poursuit Jérémy Michalak, Thibaut Valès et Alexandre Dos Santos. Arthur réclame ainsi 4,8 millions d'euros de préjudice. De plus, selon "L'informé", il a assigné NRJ 12 pour avoir mis fin au contrat qui liait la chaîne à la boîte de production, sans avoir respecté le préavis. Il réclamerait près de 6 millions d'euros.

Le trio riposte

Dans une lettre datant de mai 2021, adressée à Satisfaction Group et fournie à la justice, que "L'informé" a pu se procurer, les trois anciens producteurs estiment qu'Arthur fait preuve "de mauvaise foi" en indiquant dans sa plainte de "prétendus manquements". Thibaud Valès a souligné qu'un audit a été réalisé durant plus de six mois avant la cession. "La plupart des plaignantes n'a pas tourné sous notre direction", a-t-il déclaré. Et d'ajouter : "La vérité est que c'est votre seule responsabilité qui est en cause et que si l'image des 'Anges' est dégradée, elle est de votre fait".

Contactés par le site d'information, Thibaut Valès, Jérémy Michalak, Alexandre Dos Santos et NRJ Group n'ont pas souhaité faire de commentaires. Satisfaction Group a indiqué ne "rien pouvoir communiquer sur les dossiers en cours d'instruction".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.