Après les US, Netflix va publier ses audiences au Royaume-Uni... mais toujours pas en France

Après les US, Netflix va publier ses audiences au Royaume-Uni... mais toujours pas en FranceLa bande-annonce de "Don't Look Up : Déni cosmique" sur Netflix © Abaca

, publié le 13 octobre 2022

Ce mercredi 12 octobre, l'équivalent britannique de Médiamétrie au Royaume-Uni a annoncé avoir signé un accord avec le géant américain. L'institut publiera les audiences de Netflix à partir du mois de novembre.

Un accord qui risque d'énerver un peu plus Médiamétrie ! Mercredi 12 octobre 2022, l'organisme britannique BARB (Broadcasters' Audience Research Board), l'équivalent de Médiamétrie au Royaume-Uni, a fait savoir qu'il venait de signer un accord avec Netflix pour mesurer les audiences de la plateforme américaine. A partir du mois de novembre, l'institut dévoilera chaque mois le volume horaire consommé, l'outil qu'utilise Netflix depuis plusieurs mois pour communiquer sur le succès (ou non) de ses contenus. C'est la deuxième fois que la plateforme créée en 1997 par Reed Hastings signe un accord de ce genre. Depuis juin 2022, le baromètre The Gauge mesure l'audience de "Stranger Things", "Dahmer" et les autres sur le territoire américain. C'est la première fois que la plateforme américaine signe ce genre de deal en Europe.

Depuis novembre 2021, BARB collectait déjà les audiences de Netflix, Prime Video et Disney+ mais ne rendait pas publiques ces données. Dans la foulée de la publication des performances de Netflix, l'institut britannique publiera les parts d'audience mensuelles des services SVOD/AVOD et le volume horaire consommé par jour.

Médiamétrie prêt à mesurer l'audience de Netflix en France dès 2024 avec ou sans l'accord de la plateforme américaine

Un accord qui devrait tendre (ou faciliter ?) les discussions entre Médiamétrie et Netflix en France. En effet, en juillet dernier, Yannick Cariou, le président-directeur général, de l'institut de mesure d'audience français sortait de sa réserve quant à l'opacité de la mesure des performances des plateformes de services de vidéo à la demande.

"Il est hors de question de laisser des acteurs s'automesurer quand ils rentrent en compétition avec les chaînes traditionnelles sur le marché publicitaire", prévenait-il dans les colonnes du "Figaro" avant d'affirmer que Médiamétrie serait en mesure, "que les plateformes collaborent avec nous ou non !", de mesurer les audiences de Netflix, Amazon Prime Video, Disney+ & co. , "avec autant de précision que celles des télés sous deux ans". Affaire à suivre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.