Après l'arrêt d''On est en direct', Laurent Ruquier rebondit en hebdo sur Paris Première dès ce soir

Après l'arrêt d''On est en direct', Laurent Ruquier rebondit en hebdo sur Paris Première dès ce soirLéa Salamé rend hommage à Laurent Ruquier. © Jean Marie PERIER / PARIS PREMIERE

, publié le 19 octobre 2022

L'animateur recevra chaque mercredi depuis un café-restaurant parisien les personnalités qui font l'actualité culturelle.

Laurent Ruquier n'a pas renoncé à son club de nuit. L'animateur de feu "On est en direct" (2020-2022) sur France 2 animera, à compter de ce mercredi soir à 23h, une émission culturelle hebdomadaire de deuxième partie de soirée, intitulée "Club Première", sur la chaîne payante du groupe M6, Paris Première.

Des "chroniqueurs éphémères"

Exit les longues interviews d'invités politiques. Dans ce programme, qui sera ponctué d'happenings et de surprises, Laurent Ruquier recevra des écrivains, des cinéastes et des comédiens au coeur de l'actualité "pour parler de culture sans se prendre au sérieux", a résumé en un slogan l'animateur en visio-conférence de presse organisée par Paris Première vendredi 23 septembre. La romancière et journaliste, Gaël Tchakaloff, et François Renucci, qui travaille à la réalisation des "Grosses têtes" sur RTL avec Laurent Ruquier, essuieront les plâtres lors des deux premières émissions. "Mais attention, ces invités devront se soumettre à la critique de leurs premiers lecteurs ou de leurs premiers spectateurs présents dans le club", est-il expliqué dans le dossier de presse de l'émission.

Pour apporter un regard différent sur les livres, les films et les spectacles du moment, l'animateur mobilisera, en effet, chaque semaine ceux qu'il a lui-même appelé des "chroniqueurs éphémères". Dans une séquence de l'émission, intitulée "Les premiers", ces anonymes, repérés par les équipes de l'émission en train d'acheter un livre dans une librairie ou en train d'assister aux avant-premières d'un film ou d'un spectacle, donneront ainsi leur avis sur ces oeuvres en plateau.

Les comédiens Jean-Pierre Darroussin et Sarah Suco ("L'école est à nous" d'Alexandre Castagnetti), Sylvie Testud, à l'affiche de la pièce "Tout le monde savait" au théâtre de l'oeuvre, Thomas Hervé, pour son spectacle "T'en fais pas" au théâtre Pixel de Paris, ou encore Miguel Bonnefoy, auteur du livre "L'inventeur" (Éditions Rivages), se prêteront au jeu ce mercredi soir.

Trois humoristes chaque semaine

De la même façon, des humoristes différents, à l'image de Berengère Krief, Verino - qui a débuté à la télévision dans "Pliés en 4" avec Cyril Hanouna sur France 4 avant d'exploser dans "On n'demande qu'à en rire" sur France 2 -, "seront également là chaque semaine pour faire part de leurs coups de coeur ou coups de gueule culturels". Thaïs et Tristan Lopin ouvriront le bal ce soir.

"Enregistrée dans les conditions du direct", a précisé, le 23 septembre en visio-conférence de presse la directrice générale de la chaîne Catherine Schoffer, l'émission prendra ses quartiers chaque semaine au Poinçon, un café-restaurant du XIVe arrondissement de Paris. Comme dans "On est en direct", Laurent Ruquier se déplacera dans ce "lieu de vie réel" à la différence d'un studio. "On verra mes jambes", s'amuse-t-il en réponse à une question sur la scénographie.

16 ans après "Ça balance à Paris"

Régulièrement sur Paris Première avec "Les grosses têtes", Laurent Ruquier revient sur la chaîne du groupe M6, seize ans après avoir repris "Ça balance à Paris", créée en 2004 par Michel Field, le temps de la saison 2005-2006. "Je suis ravi d'être de retour sur Paris Première avec une émission culturelle. J'avais présenté 'Ça balance à Paris' juste avant de succéder à Thierry Ardisson dans la case du samedi soir de France 2, et cela m'avait beaucoup nourri. Avec cette émission, je vais continuer à vulgariser la culture, qui est je crois ma marque de fabrique", a assuré l'animateur.

Avec une quotidienne - "Les grosses têtes" sur RTL - et une hebdomadaire - "Club Première" - Laurent Ruquier cumulera cette saison davantage d'heures d'antenne sur les chaînes du groupe M6 que sur les antennes de France Télévisions, où il présente, pour l'instant comme rendez-vous régulier, l'hebdomadaire "Les enfants de la télé". Une configuration validée par Delphine Ernotte, la patronne de l'audiovisuel public, pour le plus grand plaisir de Laurent Ruquier. "Il faudrait vraiment être ingrat pour être amer, je suis privilégié depuis 30 ans, je ne peux pas me plaindre de quoi que ce soit", a-t-il conclu au moment de lâcher les rênes des samedis soirs de France 2 à son ex-comparse, Léa Salamé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.