Antoine De Caunes au plus bas après l'arrêt du Grand Journal, il se confie

Antoine De Caunes au plus bas après l'arrêt du Grand Journal, il se confie
Antoine de Caunes à l'avant-première du film "Les crevettes pailletées" au Grand Rex à Paris, le 16 avril 2019.

S'il est surtout connu pour le duo humoristique de choc qu'il a formé avec José Garcia pendant des années, Antoine de Caunes a aussi pris les commandes du Grand Journal durant deux belles années. Bien loin de son image de clown, l'animateur a brillé sur Canal+ avant d'être finalement remplacé par Maïtena Biraben en 2015. Une décision de la chaîne qui l'a beaucoup heurté...

Figure incontournable de Canal+, notamment grâce à ses nombreux personnages complètement déjantés, Antoine de Caunes s'est longtemps illustré sur le plateau de l'émission Nulle part ailleurs, aux côtés de son acolyte José Garcia. Lorsque Michel Denisot quitte le navire du Grand Journal en 2013, l'humoriste est donc naturellement plébiscité par la chaîne pour prendre les commandes de la célèbre émission. Un honneur qui ne durera pourtant que deux ans... Brutalement évincé au profit d'une nouvelle présentatrice, Antoine de Caunes a sombré dans la dépression. Une période qu'il a pudiquement évoquée le 6 septembre 2021, sur les ondes d'Europe 1. "Le contrecoup a été rude parce qu'on était reparti pour une troisième saison, donc était en chauffe, on était en piste. On avait tous les conducteurs prêts !", a-t-il expliqué au micro de Philippe Vandel.

Un changement de vie "brutal"

S'il a aujourd'hui définitivement tourné la page, Antoine de Caunes ne cache pas être encore marqué par son éviction. D'autant plus que l'humoriste n'a pas vraiment eu droit à de réelles explications. Pour lui, la pilule a donc été difficile à avaler. "Et puis un brutal changement de vie comme ça arrive souvent dans ce métier. Ce n'est pas à vous que je l'apprendrais Philippe. Donc le temps de se re-stabiliser ça a correspondu à une petite déprime... .", a-t-il lancé.

En 2015, quelques mois après avoir été remercié, l'animateur racontait déjà sa peine. "J'ai mis un bon moment à m'en remettre. (...) Honnêtement, j'ai tourné la page. Mais ce n'est pas un programme que je regarde parce qu'émotionnellement, c'est encore assez étrange pour moi.", confiait-il alors dans les colonnes de Télé Loisirs.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.