Amandine Petit s'apprête à rendre sa couronne et revient sur son année de règne

Amandine Petit s'apprête à rendre sa couronne et revient sur son année de règne
Amandine Petit lors de la première du film "Aline" au Grand Rex à Paris, le 25 octobre 2021.

Toutes les bonnes choses ont une fin... Dans quelques jours à peine, Amandine Petit rendra officiellement sa couronne de Miss France. Un an après son élection, il est donc temps pour la belle Normande de faire le bilan de son année de règne. Lors d'un entretien accordé au Parisien et publié le 6 décembre 2021, la jeune femme s'est confiée comme jamais sur cette expérience hors du commun.

Lentement mais sûrement, la fin du règne d'Amandine Petit se rapproche. Le 11 décembre prochain, la belle transmettra en effet sa couronne a une nouvelle Miss France dont la vie sera chamboulée à jamais. Interrogée par Le Parisien, celle qui a fini dans le top 21 de Miss Univers 2020 est revenue sur son année en tant que reine de beauté française. Une expérience certes exceptionnelle mais qui vient aussi avec son lot d'inconvénients. "Miss France, c'est magique, émerveillant et quelques fois... On a mal aux pieds en portant des chaussures à talons. Après mon élection, je n'ai plus senti mes pieds pendant une semaine ! C'est la réalité de Miss France...", a-t-elle déclaré avec humour.

"Cette aventure m'aura permis de grandir"

Malgré une année marquée par les critiques des féministes, la jolie Normande aux yeux azurs n'a de cesse de défendre le célèbre concours. "On défend de si belles valeurs. (...) Aux féministes, je dis que je ne me suis jamais sentie aussi femme, aussi bien dans ma peau qu'en ayant été Miss France. Cette aventure m'aura permis de grandir, de prendre confiance en moi, d'avoir plus d'aplomb, de ne pas avoir peur de prendre la parole et notamment devant des journalistes", a-t-elle affirmé avec assurance.

Si elle a "aimé le contact avec les gens", Amandine Petit a pourtant rencontré des pépins dont elle rigole aujourd'hui. "Une fois, j'ai tellement signé d'autographes dans un supermarché Leclerc que j'en avais mal au poignet. J'ai dû changer ma signature pour aller plus vite car Amandine, c'est trop long à écrire", a-t-elle révélé. Et la belle de conclure en évoquant ses projets futurs : "Les médias m'intéressent. La radio, comme j'ai déjà fait cette année ou pourquoi pas la télévision ? Et puis, je veux reprendre mes études et mon mémoire sur Alzheimer, c'est important."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.