Affaire PPDA: Florence Porcel dépose une nouvelle plainte pour viol avec constitution de partie civile

Affaire PPDA: Florence Porcel dépose une nouvelle plainte pour viol avec constitution de partie civilePatrick Poivre d'Arvor © Abaca

, publié le 26 novembre 2021

Sa première plainte contre l'ex-star de TF1 avait été classée sans suite faute de preuve.

Florence Porcel a déposé une nouvelle plainte, avec constitution de partie civile, pour viol, contre Patrick Poivre d'Arvor, afin d'obtenir la désignation d'un juge d'instruction, a appris l'AFP auprès du parquet de Nanterre, confirmant une information de France info. L'écrivaine et journaliste accuse l'ex-présentateur star du journal télévisé de TF1 de lui avoir imposé deux rapports sexuels non consenti en 2004 et en 2009. Sa première plainte contre PPDA, qui nie ces accusations, avait été classée sans suite fin juin par le parquet de Nanterre pour "insuffisance de preuves". Cette nouvelle plainte permet la désignation quasi-automatique d'un juge d'instruction.

"Jamais je n'ai accepté une relation qui ne serait pas consentie"

Début novembre, huit femmes ont témoigné dans "Libération" pour raconter les agressions sexuelles et les viols dont elles disent avoir été victimes de la part de l'ancien présentateur du "20 Heures" de TF1. "Jamais je n'ai accepté une relation qui ne serait pas consentie, qui serait forcée, jamais de la vie. (...) Il n'y a rien de pire, pour moi, que de contraindre quelqu'un à quoi que ce soit", s'était défendu Patrick Poivre d'Arvor, en mars dernier sur le plateau de "Quotidien" sur TMC.

"L'ensemble de cette émission était glaçante" avait pour sa part estimé Hélène Devynck, l'une des accusatrices de Patrick Poivre d'Arvor, sur le plateau de "C politique" sur France 5, le 14 novembre dernier. "Il s'est présenté comme victime du désir qu'il provoque. Il a expliqué que les femmes qui venaient l'accuser de viol étaient des menteuses, des lâches puisqu'elles étaient anonymes", avait-elle commenté, précisant s'être présentée à la police dès le lendemain de la diffusion de l'émission pour témoigner. Les plaintes déposées contre PPDA ont été classées sans suite. Si celle de Florence Porcel a été classée pour "insuffisance de preuves", les autres l'ont été pour "prescription".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.